Mise à jour d'une référence en microbiologie médicale

Accréditation

© DR

Une nouvelle édition du Quamic aide les laboratoires de biologie médicale à respecter les exigences des normes NF EN ISO 15189 : 2012 et NF EN ISO 22870 : 2017 dans le contexte de l’échéance des 100 % d’analyses accréditées en novembre 2020. Retour sur ce document de référence publié par la Société française de microbiologie en octobre.

D’importantes évolutions techniques (automatisation, génomique,antibiogramme, etc.) et organisationnelles (concentration des laboratoires) ont rendu nécessaire cette nouvelle édition du Quamic, référentiel spécifique à la microbiologie médicale publié pour la première fois en 2017. Cette synthèse consensuelle est élaborée par des praticiens de microbiologie médicale de toutes origines (CHG, CHU, laboratoires privés), experts dans leur domaine, sous la houlette d’un comité éditorial mandaté par la Société française de microbiologie (SFM).
Flexibilité, valeur ajoutée à la discipline et chasse à la qualité « mal placée » sont les maîtres mots de cette nouvelle édition. « Le Quamic V2 est conçu dans un esprit de flexibilité pour s’appliquer à toute organisation et toute situation. Justifiés dans certains laboratoires, certains essais peuvent être inutiles, non pertinents, voire non applicables ou non raisonnables dans un autre », expose Brigitte Lamy, microbiologiste au laboratoire de bactériologie de l’Hôpital l’Archet à Nice, et coordonnatrice du comité éditorial du Quamic, lors des Journées de microbiologie clinique en janvier 2020. Un exemple en est l’étude de la comparabilité de méthodes en sérologie. « Cette évaluation est à appliquer avec discernement en fonction du contexte qui doit prendre en compte mesurande, type de méthode, objectif médical, performances intrinsèques, prévalence de la pathologie », précise le Dr Lamy. « Les recommandations proposées ont vocation à être appliquées et adaptées avec souplesse pour atteindre le niveau d’assurance qualité médicalement nécessaire et suffisante à la patientèle considérée », résume-t-elle.
Trois parties composent cet ouvrage : management de la qualité en microbiologie médicale, exemples de vérification/validation de méthodes, et moyens de maîtrise des processus. « Un soin particulier a été porté à la lisibilité en utilisant un format standardisé dans la présentation des maîtrises de risques et de l’évaluation des performances », témoigne Brigitte Lamy. Ce référentiel consacre une large part à la vérification de méthodes. Parmi les nouveautés, un chapitre central regroupant les risques et moyens de maîtrises communs à tous les examens est introduit :
« ce chapitre est à lire en parallèle des chapitres dédiés aux risques spécifiques à chaque méthode. Par exemple, si la protection d’échantillons fait partie des risques génériques, il existe des particularités de validation biologique spécifiques à l’hémoculture », illustre le Dr Lamy.
Quelques champs ne sont pas encore couverts par cette nouvelle version. « Des travaux de collaboration avec des groupes d’experts sont prévus » projette le Dr Lamy. « Ces compléments seront rendus publics aux futures Journées SFM - Labac (réseau de laboratoires de biologie médicale accrédités) ou, pour les adhérents, sur le site de la SFM », prévoit-elle.

Retrouvez le PDF de cet article issu de Biologiste Infos n°104 ici

 

Nadia Bastide-Sibille