Les biomarqueurs des arrêts cardiaques permettent-ils de prédire le devenir neurologique des patients ?

Manifestation

Professeur Stammet , anesthésiste-réanimateur au Luxembourg ©ABF

Après un arrêt cardiaque, le taux de survien’excède pas 20 % et les séquelles sontfréquentes. Zoom sur les biomarqueurs desarrêts cardiaques et leur rôle dans la prédictio ndu devenir neurologique des patients.

«L’arrêt cardiaque est une pathologie excessivement grave, caractérisée par unmanque d’oxygène au niveau tissulaire, notamment cérébral. Or, les outils biologiquessont utiles au pronostic », a rappelé le professeur Stammet, anesthésiste-réanimateur au Luxembourg, lors de la 9e Journée des biomarqueurs organisée le 18 mai, à Paris, avec le soutien de la Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU). Le but ? Identifier les patients ayant des chances de survie sans séquelles neurologiques importantes.

« Toutefois, il ne faut pas oublier que l’arrêt cardiaque n’est pas seulement une hypoxie ou une anoxie cérébrale. C’est aussi une ischémie qui touche l’ensemble de l’organisme. Ses répercussions et interactions concernent le cerveau et l’ensemble des autres organes », indique Pascal Stammet. L’arrêt cardiaque engendre, notamment, une réaction inflammatoire : un syndrome post-arrêt cardiaque, ou sepsis-like. En outre, cet arrêt cardiaque a de lourdes implications : traitements, temps de soins longs et coûteux. Le potentiel émotionnel est pesant pour les familles. Quant au taux de survie, il demeure faible.

Agnès BOURAHLA-FARINE

Pour lire l'intégralité de cet article issu de Biologiste Infos n°97, abonnez-vous ici ou connectez-vous à votre espace


 

Publicités

Informations produits

Traçabilité des prélèvements sanguins
Traçabilité des prélèvements sanguins

©Deigma

La société Deigma a présenté aux JIB 2019 son système de traçabilité des prélèvements sanguins en temps réel, du domicile du patient à la prise en charge du prélèvement par le laboratoire de biologie médicale.

Les nouvelles solutions d'analyse Dri-Chem
Les nouvelles solutions d'analyse Dri-Chem

Analyseur AG2 ©Fujifilm Healthcare

Fujifilm Healthcare a présenté aux JIB 2019 ses derniers analyseurs Dri-Chem.

Une solution de gestion des stocks automatisée
Une solution de gestion des stocks automatisée

©Siemens Healthineers

Siemens Healthineers a présenté sur les JIB 2019 la solution Atellica Inventory Manager, un suivi automatisé et en temps réel des stocks de réactifs et de consommables sur plusieurs sites d’analyse.

Entreprise

L'équilibre des relations entre les « parties intéressées »
13 Déc 2019 09:16L'équilibre des relations entre les « parties intéressées »

Management

© Marchmeena29-iStock

Des salariés aux fournisseurs, les acteurs pouvant avoir un impact sur le laboratoire de biologie médicale sont appelés « parties intéressées ». Comment optimiser les relations avec ces entités pour un fonctionnement profitable à chacun ?

Des réseaux et des hommes
10 Déc 2019 10:18Des réseaux et des hommes

Repères

Source : Biologiste Infos numéro 102

Panorama des principaux réseaux en France, focus sur le mode d’exercice et le nombre de biologistes et de techniciens par site, pour chaque réseau…

Regard sur les prix des transactions en 2019
05 Déc 2019 10:09Regard sur les prix des transactions en 2019

Finance

© Pattanaphong Khuankaew-iStock

De plus en plus de structures à la vente, des acheteurs qui se raréfient… Le point sur les transactions 2019 à l'heure de la discussion du PLFSS pour 2020.

Publicités

Clinique

Les tests syndromiques dans le diagnostic des pneumonies
02 Déc 2019 09:30Les tests syndromiques dans le diagnostic des pneumonies

Techniques

© Dr_Microbe-iStock

Identifier 34 cibles bactériennes et virales en un peu plus d'une heure chez les patients atteints d'infections respiratoires basses ? C'est possible avec le BioFire FilmArray Pneumonia plus Panel de BioMérieux. Panorama des études de performances et des perspectives de cette approche syndromique.

Optimiser la paillasse d’hématologie
05 Nov 2019 10:54Optimiser la paillasse d’hématologie

Techniques

©Bogdanhoda-iStock

Limiter le nombre de lames revues inutilement, tout en s’assurant d'une entière sécurité pour le patient ? C’est l’objectif de l’étude du laboratoire Biorhin présentée lors des journées Biomed-J en mars 2019.

L'exercice de la biologie médicale vu d'ailleurs
29 Oct 2019 09:17L'exercice de la biologie médicale vu d'ailleurs

Point de vue

De gauche à droite Henry Paridaens, Jean-Luc Dourson, Fabrice Stehlin, Smail Belazzoug

Paroles de biologistes médecins, pharmaciens ou scientifiques venus de Belgique, du Luxembourg, d'Algérie et de Suisse, à l’occasion du Congrès Biomed-J en mars 2019.