Filolab trace les prélèvements réalisés au domicile

DR

Filolab est un dispositif complet fournissant une solution de traçabilité des prélèvements biologiques lors du transport. Les données administratives sont digitalisées.

Près de 60% des échantillons analysés par les laboratoires de biologie médicale sont prélevés au domicile des patients, par les infirmiers libéraux. Or, la norme 15 189 encadre précisément le transport de ces prélèvements : leur délai de rétention doit être approprié à la nature des examens demandés, et la température doit garantir l’intégrité de l’échantillon. Cette phase pré-analytique est essentielle à la qualité du résultat rendu par le laboratoire, et donc à la fiabilité du diagnostic du clinicien.
C’est dans ce contexte que le dispositif Filolab a été créé par Carlo Fantini, infirmier libéral, et Philippe Schmitt, biologiste. Cette solution de traçabilité, qui a nécessité 1,2 million d’euros d’investissement et deux années de développement, fournit à l’infirmier un outil de maîtrise des échantillons qu’il transporte. De plus, une partie du travail administratif est digitalisé. Cette mise aux normes simplifiée bénéficie également aux pharmaciens, souvent impliqués dans le stockage temporaire des prélèvements.
Cette solution repose sur un dispositif complet. Un tag RFID suit l’échantillon biologique tout au long du processus de transport. Une clé de traçabilité, qui se présente sous la forme d’un petit boîtier, retranscrit l’identité de l’infirmier sur le tag RFID. Dans le même temps est inscrit l’horodatage du prélèvement ainsi que le caractère prioritaire ou non de l’échantillon biologique. Par ailleurs, une enceinte rigide, le Gaspard (photo), possède une propriété isotherme haute performance. Elle est également dotée d’une antenne remplissant diverses fonctions : elle inscrit notamment sur les timbres RFID le temps et la température de stockage. Un scanner est utilisé au laboratoire : il permet de lire les données de chaque tag RFID et renseigne le personnel du laboratoire sur les conditions de transport. Enfin, une fiche numérique de traçabilité détaille les données portées par chaque échantillon.
Filolab a déjà été testé au sein d’un réseau de laboratoires en région Hauts-de-France et a permis, en 2019, l’analyse de plus de 20 000 échantillons biologiques. L’entreprise envisage son développement européen en 2021 et en Afrique du Nord en 2022.

RBI