Roche diagnostics annonce le lancement d’une nouvelle série d’automates Cobas

produit

Biologiste infos
Crédit photo : © Roche Diagnostics

Roche Diagnostics a annoncé lors du congrès Euromelab, le 22 juin dernier, le lancement de nouveaux membres de la famille d’automates cobas, le module e801, l’analyseur m511 et l’analyseur c513.

La nouvelle plateforme e801 d’immunoanalyse est capable de réaliser le double d’analyses par rapport à son prédecesseur cobas e602, dans le même espace de laboratoire. Le système requiert des échantillons de sang plus petits, le rendant adéquat pour le diagnostic de groupes vulnérables comme celui des nouveau-nés, des cancéreux et des personnes âgées. Il y a aussi moins de déchets, minimisant l’impact environnemental du système. Le module e801 sera commercialisé en 2016.

Roche a aussi présenté l’analyseur intégré d’hématologie m511 qui intègre trois systèmes en un, augmentant ainsi la valeur médicale et l’efficience du workflow, pour un gain de place, d’argent et de temps. Avec un volume de 30µL de sang pour une analyse hématologique complète en 6 minutes, y compris l’évaluation de la morphologie, le cobas m511 est particulièrement adapté pour la pédiatrie, les patients âgés ou en ambulatoire. Le système sera lancé en 2016, avec un programme pilote sur quatre sites dans le monde en 2015.

Roche introduit également l’analyseur de glucose sanguin c513. Il s’agit d’un analyseur à haut débit (400 tubes/heure) dédié à l’Hba1C, pour le diagnostic et le suivi des patients diabétiques, avec de nouveaux standards d’efficience et de sécurité pour le personnel. Le Cobas c513 sera commercialisé au quatrième trimestre 2015, d’abord en Allemagne, Espagne et Etats-Unis, la France étant pour le moment à l’étape d’étude de marché.

Enfin Roche a décidé de mettre en avant son test Elecsys pour la Troponine T cardiaque-high sensitive (cTnT-hs). La troponine T cardiaque est le marqueur de choix pour l’attaque cardiaque. En combinaison avec l’électrocardiogramme, le test de la tropinine est devenu le gold standard pour le diagnostic de l’infarctus. Des publications récentes confirment qu’en conjonction avec une nouvelle approche d’interprétation des résultats, la grande sensibilité du test Roche cTnT-hs aide à réduire le diagnostic d’attaque cardiaque de 3-6 heures à une heure. Un gain de temps primordial pour la survie des patients et pour le système de santé, puisque les patients avec des douleurs thoraciques et autres symptômes suggérant un infarctus représentent 10 à 20% des consultations d’urgence.