La ministre de la Santé souhaite accroître le recours aux tests rapides d’orientation diagnostique

Politique

Biologiste infos
Crédit photo : Crédit photo : © Laurent Guedon - Wikimedia

PARIS, le 5 juillet 2013 - Marisol Touraine a annoncé qu’elle souhaitait intensifier le dépistage de l’infection VIH par les tests rapides à orientation diagnostique (Trod) lors du congrès national de l’association AIDES, qui s’est déroulé du 21 au 23 juin 2013 en Seine-Saint-Denis.

L’efficacité de ce mode de dépistage en milieu communautaire a été la raison principale invoquée pour appuyer cette implication du ministère : le nombre de Trod positifs en milieu communautaire s’élevait en 2012 à 10 pour 1 000, contre trois pour 1 000 en Centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG). Le ministère de la Santé a décidé la mise en place d’une semaine de dépistage par Trod qui se déroulera du 23 au 29 septembre 2013 en Île de France, en Provence-Alpes-Côte d’azur et en Rhône-Alpes, ainsi qu’en Guyane. Cette semaine concernera plus particulièrement les hommes homosexuels et les personnes migrantes, deux populations qui représentent chacune 40 % des sérologies positives récentes, d’après la Ministre. Par ailleurs, des Trod de dépistage des hépatites seraient aussi en cours de validation, selon elle.

Marisol Touraine s’est également exprimée sur la recommandation temporaire d’utilisation des antirétroviraux en prophylaxie pré-exposition, dispositif souhaité par les associations de lutte contre le VIH, et a demandé à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) d’instruire le dossier au plus vite. Enfin, la Ministre s’est déclarée en faveur de l’héroïne médicalisée et des programmes d’échanges de seringues en prison.

Source : APM

C.A.