La surprenante hétérogénéité du génome tumoral

Biomarqueurs

Biologiste infos
alt

Des scientifiques britanniques ont montré que différentes parties d'une même tumeur pouvaient présenter des profils génétiques très différents, ce qui pourrait expliquer pourquoi cette maladie est si complexe à soigner et à étudier… ou pourquoi il est si difficile de trouver des biomarqueurs tumoraux utiles, puisque les recherches de tels marqueurs reposent le plus souvent sur l'analyse d'une seule biopsie. Au cours d'un essai clinique, l'équipe de Charles Swanton a prélevé différentes parties de la tumeur principale de quatre patients atteints de carcinome rénal. Les biopsies ont été analysées séparément par un arsenal technologique complet : séquençage des exons, profilage de l'expression des ARN messagers, profilage de la ploïdie, et immunohistochimie. Seul un tiers des gènes mutés étaient communs aux quatorze échantillons, et un quart n'était trouvé que dans un seul des échantillons.

Source : M Gerlinger et al. Intratumor Heterogeneity and Branched Evolution Revealed by Multiregion Sequencing. New. Engl. J. Med. 2012 ; 366 : 883–892

K.D.

Crédit: ©Gernot Krautberger – Fotolia.com