Monkeypox : la HAS favorable au remboursement des tests

Variole du singe

©kontekbrothers-istock

Dans un avis publié le 25 juillet la HAS rend un avis favorable au remboursement des tests de détection du virus Monkeypox et en précise les indications.

Alors que le virus de la variole du singe (Monkeypox) continue de progresser en Europe et dans le monde depuis mai 2022, avec des cas signalés sans lien direct avec un voyage en Afrique du Centre ou de l’Ouest, le dernier point de situation en France au 21 juillet 2022 fait état de 1 567 cas confirmés. Tous, sauf deux enfants et 7 femmes sont des hommes d’âge médian 36 ans. « A ce jour, en France, 96% des cas pour lesquels l'orientation sexuelle est renseignée sont survenus chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) » précise Santé Publique France.
Dans ce contexte, la HAS (Haute Autorité de Santé), suite à une saisine de la Direction générale de la santé s’est prononcée favorablement le 25 juillet au remboursement par l’Assurance maladie des tests de détection de l’infection par le virus par amplification des acides nucléiques (TAAN). Ces tests doivent être « spécifiquement adaptés au virus Monkeypox, et leurs performances doivent avoir été préalablement validées par le Centre national de référence des Orthopoxvirus » précise la HAS, qui recommande « d’effectuer par ordre de priorité : des prélèvements muqueux, des prélèvements cutanés ou des prélèvements de la sphère oropharyngée », selon le contexte clinique et le type de lésions observées.

N.B-S.