Les élections ordinales des pharmaciens approchent

Profession

©DR

L’ensemble des pharmaciens sont appelés aux urnes. Toutes les sections sont concernées dont la section G des pharmaciens biologistes. Ceux-ci doivent élire quatorze conseillers et leurs suppléants.

La loi sur la parité a fait évoluer les règles : les candidats doivent se présenter en binôme associant une femme et un homme ainsi qu’une et un suppléants. De nouvelles conditions qui rendent plus complexes les candidatures mais les pharmaciens sont appelés à se présenter sur le site de l’Ordre. « Voter, c’est renforcer la représentativité des métiers de la pharmacie auprès des autorités administratives. Alors, présentez-vous, votez et invitez vos confrères à le faire » encourage Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens.
Les missions des conseillers ordinaux sont multiples et variées : faire le lien entre les confrères et l’institution, représenter le Conseil de l’Ordre et la profession auprès des autorités, être conciliateurs dans les conflits entre pharmaciens, contribuer à l’évolution de la profession, établir des relations avec les facultés et les étudiants, instruire les plaintes, siéger en chambre de discipline et en section des assurances sociales. Les conseillers de la section G sont également amenés à siéger à la Commission nationale de biologie médicale, au Comité français d’accréditation (Cofrac), à l’Agence de biomédecine...
Les dépôts de candidatures sont ouverts jusqu’au 27 mars 2019 à 16 heures. Le scrutin se déroule sur internet (les codes d’accès sont envoyés voie postale) du 3 mai au 7 juin 2019 à 9 heures (plus d'informations sur le calendrier électoral ici).
Le Conseil central réunit 14 conseillers et leurs suppléants. Ils se répartissent de la façon suivante : six binômes sont élus (dont au moins un de praticiens hospitaliers et un exerçant en laboratoire de biologie privé) ; deux membres sont nommés : un professeur ou maître de conférences des unités de formation et de recherche de pharmacie, pharmacien en activité, nommé par le ministre chargé de la santé, sur proposition du ministre chargé de l’Enseignement supérieur et un pharmacien inspecteur de santé publique représentant, à titre consultatif, le ministre chargé de la Santé.
Les élus procèderont le 13 juin à l’élection du bureau du Conseil central de la section G et de ses représentants au Conseil national (un binôme).
Puis les élections du Conseil national seront organisées début juillet.
Les médecins ont pour leur part élu leurs représentants ordinaux en 2018.
 
Les pharmaciens biologistes de la section G
-         7272 pharmaciens inscrits
-         49,7 ans d’âge moyen
-         59% de femmes et 41% d’hommes

JS