L’opération LABCO fait Pschitt !

finances

Biologiste infos
Crédit photo : © Pixabay

Après diverses annonces sur les marchés et dans les journaux financiers, au moment où se fixait le prix proposé pour l’introduction, mais dans le bas de la fourchette initiale entre 7 et 9 € l’action, un communiqué matinal du 13 mai de la société a stoppé le projet invoquant des conditions de marché défavorables. Paradoxal après l’envolée du CAC 40 et des indices mondiaux depuis le 1er janvier 2015 !

Beaucoup de bruit, et de dépenses – merci au modèle de la biologie - pour pas grand-chose. Les actionnaires voulant se retirer devront encore patienter. Les syndicats et biologistes argumenteront de l’efficacité de leur campagne de lobbying : AMF, Bercy, Ministère de la santé, de la confusion des genres rapportée par Médiapart le 9 mai entre un ministre de l’économie, son rôle antérieur chez ROTSCHILD et le projet LABCO.

Une autre vision est que les institutionnels étaient très réticents à souscrire des titres en raison de l’endettement de la société et du risque de liquidité du titre. Les financiers qui apportent du cash à une entreprise veulent en effet accompagner une croissance future et non rembourser des actionnaires sortants. La société a dû redouter une souscription trop faible au regard de l’ambition du projet, un risque élevé de retour du papier post introduction, donc un titre plombé pour une bonne période. Une situation peu sexy, en adoptant le vocabulaire machiste des financiers. A chacun sa vérité ! Mais un scénario à suivre.

Philippe Taboulet, expert-comptable