Même niveau de remboursement en ville et à l’hôpital pour le test de dépistage de la toxicité au 5-FU d’Eurofins Biomnis

Le 5-FU ODPM Tox, test multiparamétrique, évolue au 1er juin 2018. Il permet le dépistage systématique du déficit en dihydropyrimidine deshydrogénase (DPD) avant un traitement de chimiothérapie au 5-FU.

Le 5-Fluorouracile (5-FU) entre dans la composition des traitements de 60% des cancers. Pourtant, il induit des toxicités sévères chez 10 à 40% des patients, principalement à cause d’un déficit en DPD, enzyme responsable du métabolisme et de la dégradation du 5-FU. Pour cette raison, l’ANSM préconise le dépistage systématique du déficit en DPD avant tout traitement de chimiothérapie au 5-FU. Depuis janvier 2016, le laboratoire Eurofin Biomnis, en partenariat avec la société ODPM (Onco Drug Personalized Medicine), propose un test multiparamétrique permettant de détecter de manièreindividualisée les patients à haut risque de toxicité avant la mise sous traitement : le 5-FU ODPM Tox.  Ce test, qui combine exploration génotypique, étude phénotypique et caractéristiques physiopathologiques de chaque patient est proposé au même niveau de remboursement que ceux réalisés par les centres hospitaliers depuis le 1er juin 2018.

RBI