Bilan à dix ans des actions du Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes

8e rencontres scientifiques du CLARA

Biologiste infos
alt

ÉCULLY, 21 mars 2013 – Les 8e rencontres scientifiques du Cancéropole Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA), qui se sont tenues le 21 mars en banlieue lyonnaise, ont marqué le 10e anniversaire de la structure. Elles ont donné l'occasion à Véronique Trillet-Lenoir et Amaury Martin, respectivement présidente et secrétaire général depuis la fin 2012, de revenir sur les missions menées à bien par le CLARA et sur celles à venir.

« Les 56 millions d’euros investis par les collectivités locales ont permis la mise en place de bâtiments et d'outils pour les chercheurs, a rappelé Amaury Martin. Ces derniers dialoguent plus facilement avec les médecins, mais aussi avec les industriels. » Cette proximité entre industrie et recherche, primordiale pour le CLARA, est facilitée par l'émergence d'une nouvelle génération de scientifiques. « Ils sont plus sensibilisés à la valorisation, au travail en partenariat avec des industriels », a expliqué Véronique Trillet-Lenoir. Les aspects transfert et valorisation devraient être encore facilités par le rapprochement en cours avec Lyonbiopôle, pôle de compétitivité mondial en vaccin et diagnostique.

Amaury Martin a également souhaité mettre en lumière des résultats de projets « Preuve de concept », un dispositif d'accompagnement et de financement des équipes académiques ou cliniques engagées dans un partenariat avec une start-up ou entreprise innovante. « Je retiendrai la création de ViKY, un mini-robot porte-endoscope pour la chirurgie laparoscopique et l'essai clinique lancé l'année dernière sur le sarcome au centre de lutte contre le cancer Léon Bérard. Le cancéropôle a joué les entremetteurs pour qu'une biotech japonaise vienne à Lyon développer sa molécule », a-t-il souligné.

Et demain ? Outre les priorités qui seront définies par le troisième plan Cancer (2014-2018), Amaury Martin en a identifié d'autres. « Nous devons mettre le patient au centre de la recherche, nous pencher sur sa qualité de vie, son parcours de soin, la prévention et les inégalités d'accès au soin en fonction de son lieu de résidence. »

Esther Leburgue

Crédit photo : logo CLARA