Toujours moins de pharmaciens biologistes

Profession

©Ordre national des pharmaciens

Si le nombre global de pharmaciens reste globalement stable selon la démographie au premier janvier 2022 publiée par l’Ordre national des pharmaciens, la baisse des effectifs de la section G se poursuit.

« L’année 2021 marque une nouvelle baisse conséquente des effectifs de biologistes médicaux à hauteur de 180 chez les pharmaciens biologistes, ce qui conduit la profession à une situation critique. La section G de l’Ordre National des Pharmaciens, représentant les pharmaciens biologistes médicaux, regroupe désormais 6 760 professionnels au 31 décembre 2021 » indique le panorama de la démographie des pharmaciens au premier janvier 2022 et publiée par l’Ordre le 11 juillet 2022. La diminution est de 1,4% en 2021 par rapport à 2020 et de 15,4% (1 227 biologistes) par rapport à 2009. « L’effectif des pharmaciens biologistes médicaux subit chaque année une perte nette de 100 qui va s’accroître exponentiellement étant donné la pyramide des âges » déplore Philippe Piet, président de la section G lors de la présentation de sa feuille de route pour les trois prochaines années le 5 juillet. « Cette diminution arrive à un point assez critique où le nombre de biologiste risque de ne plus être en phase avec les besoins » s’inquiète-t-il.

Deux tiers de pharmaciens biologistes

Cette diminution est d’autant plus préoccupante que l’exercice de la biologie médicale est majoritairement exercé par des pharmaciens (68 % contre 32 % de médecins estime l’Ordre national des pharmaciens). Ainsi, 4000 médecins biologistes sont inscrits en 2021 dont 3156 actifs selon données transmises par le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) à l’Ordre national des pharmaciens.

Un renouvellement insuffisant

Si le nombre de places ouvertes au concours de l’internat de biologie médicale a augmenté pour la rentrée universitaire 2022-2023 avec 202 places ouvertes (contre 180 l’année précédente),« cette augmentation reste insuffisante pour assurer le renouvellement de la profession compte tenu du nombre de pharmaciens biologistes ayant cessé leur activité en 2021, estimé à 381 » évalue l’Ordre.

Un maillage territorial préservé

Si les restructurations de laboratoires de biologie médicale privés se poursuivent, « le maillage territorial national reste préservé puisque la majeure partie de la population française reste située à moins de 30 minutes en voiture d’un site de LBM ». Le nombre de sites progressent, atteignant 854 (+25 par rapport à 2020). Les sites privés quand à eux diminuent à 3 907 (-10 par rapport à 2020).

REPERES
6 760 pharmaciens biologistes

Répartition public/privé : 40% public ; 60% privé
Age moyen : 49,5 ans ; 60% de femmes
3121 médecins biologistes
Répartition public/privé : 47% public ; 51% privé
Age moyen des actifs : 49,3 ans

Source : démographie des pharmaciens biologistes - Ordre national des pharmaciens

N.B-S.