La reprise de l’épidémie se confirme

Covid-19

©VioletaStoimenova-istock

Pour la troisième semaine consécutive, la circulation du Sars-CoV-2 s’intensifie sur tout le territoire et le nombre de tests augmente, atteignant les 3,8 millions (RT PCR et antigéniques) en semaine 12.

Lors de la semaine 12, du 21 au 27 mars, le taux d’incidence a dépassé le seuil des 1000 cas pour 100 000 habitants dans toutes les régions métropolitaines, et pour toute les classes d’âge, ce qui correspond à une augmentation de 42% par rapport à la semaine 11 (du 14 au 20 mars, chiffres Santé Publique France). Cette augmentation atteint 78% en Ile de France. Pour les 10-19 ans, les 30-39 ans et les 40-49 ans, le taux d’incidence dépasse les 1600 cas pour 100 000 habitants. Les nouvelles hospitalisations ont augmenté de 5% en semaine 12.

Près de 900 000 tests supplémentaires en une semaine

Le taux de dépistage continue sa progression, avec une augmentation de 27% en semaine 12 par rapport à la semaine 11, avec 3 801 900 tests validés (dont 59,1 % de tests antigéniques), contre 2 986 800 tests (dont 58,6 % de tests antigéniques) la semaine précédente (chiffres Drees). Le nombre de tests salivaires est également en hausse, la plupart (87,2%) étant réalisés chez des enfants de moins de 11 ans. Les délais de rendus de l’ensemble des tests (RT-PCR et antigéniques) sont en légère augmentation, la part des tests validés du jour au lendemain étant de 99%.

Le sous-lignage BA.2 du variant Omicron majoritaire

Les données de séquençage confirment la dominance d’Omicron en France (l’enquête Flash S11), dont le sous-lignage BA.2 représente la majorité des séquences (84%). « S’il a été montré que BA.2 était plus transmissible que BA.1, les deux sous-lignages sont similaires en termes d’échappement à la réponse immunitaire et de sévérité » précise Santé Publique France. Gestes barrières et vaccination des personnes éligibles restent donc de rigueur. Au 28 mars 2022, la couverture vaccinale en population générale était estimée à 79,5% pour une primo-vaccination complète et à 58,6% pour la dose de rappel.

N.B-S