Focus sur la collaboration infirmier/biologiste

Evènement

De gauche à groite : Dr Alexandre Feltz, Adjoint à la maire de Strasbourg - En charge de Santé publique et environnementale; Dr Fécel Filali - Biologiste Médical Laboratoires B2A; Jeanne Barseghian Maire de Strasbourg; Chiara Fulgraff - Assistante Communication Laboratoires B2A; Lisa Emiro - Assistante RH Laboratoires B2A lors du salon des infirmiers et des professionnels de santé de Strasbourg, 28-29 mars 2022. Crédit DR.

A l’occasion du salon des infirmiers et des professionnels de santé de Strasbourg, le docteur Fécel Filali, biologiste médical aux laboratoires B2A a mené un atelier pour sensibiliser les infirmiers à l’importance du pré-analytique et de la collaboration avec les laboratoires de ville.

 « La qualité de la relation infirmières/laboratoire a un impact conséquent sur la qualité de la prise en charge de nos patients » introduit le docteur Filali, biologiste médical aux laboratoires B2A, nés en 2020 du rapprochement de Biolia, Biorhin et Analysis dans l’Est de la France. C’est pour cette raison que ce biologiste a choisi d’animer un atelier à destination des IDE (infirmiers diplômés d’Etat) et futurs IDE lors du salon des infirmiers et des professionnels de santé de Strasbourg les 28 et 29 mars 2022. Premier point abordé : le rappel de l’importance de la phase pré-analytique « principale source d'erreur de résultats » témoigne le Dr Filali. De fait, des tubes mal identifiés, prélevés dans le mauvais ordre, non suffisamment remplis, hémolysés ou coagulés peuvent être à l’origine d’erreurs plus moins importantes pour le patient. Des outils sont mis en place par le laboratoire pour aider les IDE libéraux dans leur tournée : applications smartphone pour l’envoi de renseignements cliniques et de l’ordonnance et trouver le tube à prélever en fonction de l'examen à réaliser, consultation de résultats, coffrets et sacs isothermes pour les tournées, page web dédiée, lettres d'informations…

Une relation de confiance

« Nous rencontrons les infirmiers libéraux lors de leur installation pour instaurer une relation de confiance » témoigne le docteur Filali. « Les échanges entre infirmiers et biologistes, y compris les dimanches permettent d’optimiser la prise en charge du patient,par exemple en permettant d'adapter un traitement d’anticoagulant suite à un résultat d’INR » illustre-t-il.

N.B-S.