Les bactériophages, des alliés dans la lutte contre l’antibiorésistance

Antibiorésistance

©Design Cells-istock

Les bactériophages, parfois utilisés en cas d’échec des antibiotiques, ne seraient pas source de nouvelles résistances aux antibiotiques chez les bactéries, selon une étude récente de l’Inrae.

Les bactériophages, notamment ceux utilisés en phagothérapie, sont-ils des vecteurs de gènes de résistances aux antibiotiques pour les bactéries ? Des chercheurs de l’Inrae (Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement) se sont penchés sur cette question qui divise la communauté scientifique depuis dix ans. Alors qu’un article paru dans Nature en 2013 répondait par l’affirmative, les chercheurs de l’Inrae ont mené des travaux de métagénomique (analyse de l’intégralité des gènes) sur des bactériophages provenant de 14 fermes porcines. Publiée dans la revue ISME Communications le 25 octobre 2021 est nette : « les bactériophages étudiés ne possèdent pas un seul gène de résistance aux antibiotiques. Ils ne peuvent donc pas être fournisseurs de gènes de résistance pour les bactéries ». Les bactériophages restent donc des alliés dans la lutte contre l’antibiorésistance grâce à la phagothérapie (utilisation de bactériophages sur les patients infectés par des bactéries résistantes à tous les antibiotiques).
 

Billaud, M., Lamy-Besnier, Q., Lossouarn, J. et al. Analysis of viromes and microbiomes from pig fecal samples reveals that phages and prophages rarely carry antibiotic resistance genes. ISME COMMUN. 1, 55 (2021). https://www.nature.com/articles/s43705-021-00054-8

N.B.S.