Biogroup se développe dans le Grand-Ouest

La vie du réseau

©FrankRamspott-istockeg

Les laboratoires Biocéliande, Biolam, Laborizon Bretagne et Réseau Bio rejoignent le réseau Biogroup pour former une nouvelle entité appelée Laborizon Bretagne.

Avec 47 sites répartis sur quatre départements (Côtes-d’Armor, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique et Morbihan), Laborizon Bretagne, « devient ainsile leader régionaletpeut prendre en charge jusqu’à 6 500 patients chaque jour » précise Biogroup dans un communiqué. Biogroup est constitué de plus de 930 sites de biologie médicale en France et prend en charge plus de 100 000 patients par jour. La nouvelle structure Laborizon Bretagne, constitué de la fusion des laboratoires laboratoires Biocéliande, Biolam, Laborizon Bretagne et Réseau Bio, comprend 51 biologistes, 460 collaborateurs, deux plateaux techniques (Noyal, en périphérie de Rennes, et Saint-Nazaire), deux plateaux techniques d’urgence (Clinique de l’Europe et Redon) et trois plateaux techniques secondaires (Plancoët, Ploërmel et Fougères). De plus, cette fusion a permis l’ouverture de trois nouveaux laboratoires : deux en Loire-Atlantique à Châteaubriant et Vertou, et un à Saint-Grégoire en Ille-et-Vilaine, et la création d’un nouveau plateau technique de près de 2 000 m2 à Carquefou (périphérie de Nantes). « Plus nous serons nombreux, plus nous parviendrons à remplir notre mission : développer une biologie médicale de proximité et de qualité. Notre ambition première reste d’assurer une offre et un délai de rendu des résultats conformes aux attentes des patients et prescripteurs, et c’est dans cet objectif que s’inscrivent tous les investissements récents que nous avons réalisés dans le Grand-Ouest » témoigne Dr Jean-Baptiste Defaux, biologiste et président de Laborizon Bretagne (groupe Biogroup).

N.B.S.