Une dose de rappel ciblée

Covid-19

©Ridofranz-istock

Pour faire face à la circulation du variant delta et afin de renforcer la protection vaccinale de la population, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande une dose de rappel de vaccin pour certaines populations.

Dans son avis publié le 24 août, la HAS préconise une dose de rappel avec un vaccin à ARNm chez les personnes de 65 ans et plus et celles qui présentent des comorbidités à risque de formes graves de Covid-19, à compter du début de la campagne de vaccination antigrippale prévue fin octobre.
Et ce pour conforter les objectifs de la campagne de vaccination contre le SARS-CoV-2 qui restent de réduire la mortalité, les formes graves de Covid-19 et la tension sur le système de santé, ainsi que la circulation de l'épidémie.
Cette dose de rappel doit être administrée après un délai d'au moins 6 mois suivant la primovaccination complète. « 18 millions de personnes seraient éligibles à une dose de rappel », dénombre le ministère de la Santé.
Le 12 août dernier, le ministère chargé de la Santé a confirmé la mise en place d'une campagne de rappel de vaccination à partir de mi-septembre pour les résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD), les personnes de plus de 80 ans vivant à leur domicile, celles qui présentent un très haut risque de forme grave de Covid 19, et les personnes immunodéprimées.
La HAS précise que « pour des raisons organisationnelles liées à la campagne de vaccination antigrippale prévue à l'automne, elle rend cet avis en anticipation de l'autorisation de mise sur le marché devant être accordée par l'EMA ».
Toutefois, l'administration d'une dose de rappel à distance de la primovaccination n'est, à ce jour, pas encore prévue dans les autorisations de mise sur le marché des différents vaccins disponibles.
Pour les personnes primovaccinées avec le vaccin Janssen, la HAS recommande qu'une dose de rappel avec un vaccin à ARNm leur soit proposée à partir de quatre semaines après la première injection. Les données montrent en effet une protection insuffisante conférée par une seule dose de vaccin contre les formes symptomatiques liées au variant Delta, et les données disponibles ne permettent pas de confirmer l'efficacité à long terme du schéma de vaccination à une dose du vaccin Janssen contre le variant Delta.

Simplifier le parcours vaccinal

Administrer le vaccin contre la grippe saisonnière et celui contre le Covid de manière concomitante permettrait, selon la HAS, d’éviter tout retard à la vaccination antigrippale et de simplifier le parcours vaccinal. En effet, la majeure partie des publics prioritaires de la vaccination antigrippale présentent également des risques de formes graves de Covid-19.
Enfin, la HAS considère qu'« il n'y pas, à ce jour, de données en faveur de l'administration systématique d'une dose de rappel au-delà des personnes ciblées par les annonces gouvernementales et par son avis. Toutefois, l'administration d'une dose de rappel deviendra probablement nécessaire au cours des mois qui viennent, sans qu'il soit encore possible à ce stade de se prononcer précisément, ni sur la population cible ni sur le calendrier ».

JS