Les syndicats reçus par le cabinet du premier ministre

Profession

©Spiderplay

Le SDB a été reçu par le cabinet du premier ministre le 15 mai à propos des intentions du gouvernement sur le secteur de la biologie médicale. Le SJBM, avec la FNSPBHU, le SNBH, le SNMB CHU et la FNSIP BM ont quant à eux été reçu le 17 mai suite à la lettre commune de réponse au premier ministre du 11 mars dernier.

A l’issue de cette rencontre, le SDB (Syndicat des biologistes) s’inquiète de la « pensée magique de Matignon » dans un communiqué publié le 22 mai. « Matignon pense que lever les contraintes réglementaires pesant sur la biologie médicale va permettre de poursuivre les baisses de NABM sur la biologie de routine et ainsi faire rentrer dans l’enveloppe actuelle les nouveaux tests ». Et ce sans réellement considérer les conséquences, qui « ne sont pas de leur ressort » ajoute le SDB.

Le retour de Lionel Barrand président du SJBM de la rencontre des représentants de syndicats de biologie* et du conseiller du premier ministre le 17 mai est plus nuancé. Si le gouvernement « cherche à faire des économies, comme partout », ce dernier « ne compte pas -à priori- suivre aveuglement les recommandations de l'autorité de la concurrence ». Les représentants ont pu faire part de leurs demandes : refus d'accepter une déréglementation et proposition à la place d’un assouplissement des obligations d'accréditation pour passer en 100% sous familles ; souhait de conserver la législation interdisant les ristournes à l'hôpital comme en libéral ; refus que le RIHN (référentiel des actes innovants hors nomenclature) entre dans l'enveloppe et fasse baisser le prix des examens de proximité. Les syndicats sont dans l’attente d’une réponse du cabinet sur ce dernier point, qui sera l'objet des discussions de la négociation du futur protocole qui commencent mi-juin. Par ailleurs, ils ont transmis leurs notes de synthèse sur l'accréditation, sur la biologie de proximité, sur la notion de prescriptions syndromiques dans le cadre du développement des missions des biologistes médicaux et pour améliorer la pertinence des actes « Cela permettrait des économies à moyen - long terme sans toucher à l'enveloppe : mais sont-ils dans cette logique de moyen - long terme ? » s'interroge Lionel Barrand.


*SJBM (Syndicat des jeunes biologistes médicaux), FNSPBHU (Fédération nationale des syndicats de praticiens biologistes hospitaliers et hospitalo-universitaires), SNBH (Syndicat national des biologistes des hôpitaux), SNMB CHU (Syndicat national des médecins et biologistes des CHU) et FNSIP BM (Fédération Nationale des Syndicats d'internes en pharmacie et en biologie médicale).

NBS

Publicités