Gérald Spaeth - La leishmaniose vidéo présentée par Sup’Biotech et l’Institut Pasteur

Qu'est-ce que la leishmaniose ? Il s'agit d'une maladie infectieuse transmise aux Hommes et aux vertébrés par des mouches de sable. Le parasite « leishmania » colonise certains globules blancs (les macrophages) et provoque leur éclatement. En affaiblissant ainsi le système immunitaire, le parasite peut se disséminer dans l'organisme.

    La leishmaniose se décline sous 3 formes principales :
  • la leishmaniose cutanée (la plus fréquente),
  • la leishmaniose muco-cutanée,
  • la leishmaniose viscérale (la plus sévère), qui peut s'avérer mortelle si elle n'est pas traitée.

    Chiffres à l'échelle mondiale :
  • 12 millions de personnes infectées,
  • 350 millions de personnes encourent un risque d'infection.

Ce parasite se retrouve en Amérique du Sud, en Afrique et principalement en Inde où les conditions socio-économiques difficiles représentent des facteurs à haut risque. En Europe, pour prévenir des risques de contamination, la Commission européenne a classé la leishmaniose comme maladie émergente.

Existe-il des traitements ?
Les traitements élaborés il y a environ 120 ans se sont avérés plus dangereux que la maladie elle-même (ils tuent plus de patients que le parasite). À ce jour, les parasites résistent toujours aux nouveaux traitements mis en place.

Où en est la recherche aujourd'hui ? Depuis une trentaine d'années, aucun vaccin n'a été concluant. L'Institut Pasteur et de nombreux collaborateurs dans le monde, parfois des laboratoires pharmaceutiques, ont mis en place un programme de recherche qui se décompose en 3 aspects :

  • l'étude sur la biologie du parasite,
  • l'exploitation de la biologie spécifique du parasite,
  • la présence stratégique et la recherche sur place.

En quoi les biotechnologies vous aident-elles dans votre recherche ? Le développement technologique a permis le séquençage à haut débit.

    Cette révolution permet :
  • d'analyser les leishmanies,
  • d'identifier les nouveaux biomarqueurs,
  • de comprendre l'évolution du parasite selon les cibles (mammifères, espèces...),
  • et de résoudre les interactions et les corrélations entre les génomes.

Une vidéo réalisée par Sup'Biotech , école supérieure spécialisée en biotechnologies, qui élabore en partenariat avec l’Institut Pasteur , la série « Ils font avancer la recherche ».