La start-up INEON Biotech propose aux laboratoires une offre unique pour gérer leur chimiothèque en mode SaaS

Publireportage

Biologiste infos
Crédit : DR

INEON Biotech a développé une solution SaaS résolument orientée utilisateur. Les efforts ont été concentrés sur les sujets centraux : la gestion des composés, des stocks et de leur localisation.

« Dans les laboratoires comme dans les start-ups, aucune solution informatique n’est utilisée pour gérer les stocks, mis à part Excel. Beaucoup de chercheurs perdent un temps précieux à rechercher les réactifs, à connaître l’état de leur stock ou même à préparer un budget. Force est de constater que les solutions existantes ne répondent pas aux besoins sur le terrain. C’est pour cela que nous avons développé INEON », évoque Bruno Sargueil, scientific adviser INEON, directeur de recherche au CNRS.

Fruit de la collaboration entre des chercheurs, des informaticiens spécialistes en Knowledge, Big Data et transformation digitale, INEON fait de la pluridisciplinarité de l’équipe un atout indéniable. L’application, en mode cloud, offre une gestion complète de la chimiothèque. Connectée et synchronisée directement avec les robots pour le screening, INEON assure la traçabilité des opérations sans risque d’erreurs humaines tout en restant simple, contrairement aux compounds and data management softwares concurrents.

INEON propose une version totalement gratuite, donnant accès à une application de gestion des stocks de la chimiothèque. Le plug-in S2 (Smart Screening) gère le criblage haut débit dans son ensemble, y compris la plupart des robots.

La startup a déjà convaincu des investisseurs privés et institutionnels tels que BNP Développement et reçu le soutien de la BPI. Au total, une levée de fonds de plus d’1,5 million d’euros qui lui a permis de racheter le logiciel de base et de se donner les moyens à hauteur de ses ambitions.