Roche lance le test cobas HPV sur les systèmes cobas 6800/8800 pour le dépistage du cancer du col de l’utérus

Crédit photo : Roche

Roche a lancé fin mars son nouveau test diagnostique cobas HPV utilisable sur les systèmes cobas 6800/8800 dans le cadre de la détection du cancer du col de l’utérus. Il bénéficie d'un marquage CE (CE-IVD).

Cause connue de cancer du col, l’infection par le papillomavirus humain (HPV) permet d’identifier les femmes à risque. Ce test de détection de l’ADN du HPV vient s’ajouter à la gamme en plein essor de tests CE-IVD utilisés sur les systèmes cobas 6800/8800 et pourra être réalisé par les laboratoires en même temps que d’autres tests cobas précédemment lancés sur le marché, notamment: CT/NG (chlamydia et gonorrhée), HIV-1, HCV, HBV, CMV, ainsi que trois tests de nouvelle génération pour le dépistage sur les dons de sang, à savoir cobas® MPX, cobas® WNV et cobas® HEV.

Comme l’a montré l’étude clinique prospective ATHENA comparant les stratégies de dépistage à l’aide du test cobas HPV sur le système cobas 4800®, le dépistage basé sur le test HPV permet de détecter plus de pathologies de grade élevé qu’un test de Papanicolaou utilisé seul. Identifier les femmes à risque avant le développement de cellules précancéreuses ou cancéreuses constitue une stratégie de prévention importante, dans la mesure où cela permet de maintenir l’efficacité du dépistage et de protéger les femmes des risques potentiels liés au surtraitement. Des pays toujours plus nombreux envisagent d’adopter le test de détection de l’ADN du HPV préalablement au dépistage cytologique par le test de Papanicolaou dans le cadre de leurs programmes nationaux sur le cancer du col.

« En plus des bénéfices cliniques importants du test cobas HPV, Roche répond désormais à la fois aux besoins des laboratoires à volume faible à moyen et aux besoins des laboratoires traitant des volumes élevés qui souhaitent regrouper une vaste gamme de tests validés sur une seule plateforme, a déclaré Roland Diggelmann, CEO de Roche Diagnostics. Les laboratoires qui sont tournés vers l’avenir ont besoin de systèmes offrant les performances les plus élevées. C’est ce que Roche leur propose, de même que de nouvelles manières d’améliorer l’efficacité, ce qui bénéficie en définitive à tous ceux qui reçoivent ou fournissent des soins de santé.»

Les systèmes entièrement automatisés cobas 6800/8800 offrent les délais d’exécution les plus rapides, le plus haut débit et la plus longue autonomie par rapport aux autres plateformes d’analyse moléculaire automatisées, ce qui garantit aux laboratoires la flexibilité nécessaire pour s’adapter à l’évolution des besoins en matière de tests.

RBI