Biologiste Infos n°19

Page de couverture
Biologiste Infos19
2006-08-17

Sommaire

Biologiste Infos19

Baisse de la nomenclature : un nouveau casse-tête

La récente baisse de la nomenclature et le rapport de l’Igas ne sont pas sans inquiéter les biologistes. Olivier Roy, installé à Paris, nous a expliqué leurs conséquences pour la biologie de demain et ses doutes sur l’avenir.

Une exigence de santé publique

Alain Le Meur, biologiste à Paris, vient de créer le Syndicat de la Biologie Libérale Européenne (SBLE), pour défendre une restructuration rationnelle de la biologie française en harmonie avec l’Europe. Il a bien voulu nous expliquer son programme, ses objectifs, sa stratégie pour accompagner l’évolution inéluctable de la profession aujourd’hui.Le Syndicat des Biologistes condamne les conclusions du rapport Lalande

Le Syndicat des Biologistes condamne les conclusions du rapport Lalande

Jean Benoît, président du Syndicatdes Biologistes, a reçu la presse,lundi 13 juin, au siège du syndicat, afin de faire le point sur les mesures de baisse de la nomenclature prises par l'Uncam et qui remettent en cause, selon le syndicat, tous les engagements pris par les biologistes sur la qualité, les bonnes pratiques, la proximité et la vision prospective de l'exercice libéral.

Un projet de restructuration sans la mainmise des financiers

Suite à son élection comme président du Syndicat des laboratoires de biologie clinique (SLBC), Dominique Caillat est revenu sur son engagement syndical et nous a expliqué le projet de restructuration de la biologie privée française, défendu via une plate- forme commune de propositions avec le SDB.

Syndromes myéloprolifératifs

Les classifications des hémopathies aiguës et chroniques se sont modifiées ces dernières années ; les dernières intègrent pour chaque entité les données morphologiques, immunologiques, cytogénétiques et moléculaires. La dernière classification WHO (World Health Organization, 2001)1 identifie parmi les syndromes myéloprolifératifs chroniques (SMPC) différentes affections clonales séparées en syndromes myéloprolifératifs chroniques (SMPC, CMPD) d'une part et en syndromes mixtes myéloprolifératifs (SMPC)/myélodysplasiques (SMD) d'autre part.

Le cœur de notre stratégie de service est la qualité de la relation personnelle

Guy de Lanversin est rentré chez ABX en 1994 comme directeur France pour participer au développement d’une jeune entreprise. Il a occupé les fonctions de directeur Europe, de directeur du Business development puis de directeur marketing. En 2005, le Groupe Horiba, actionnaire à 100 %, lui a demandé de prendre les fonctions de directeur général de Horiba ABX ainsi que la présidence de sa filiale Biopep.

Un biologiste condamné pour une ponction veineuse

Le 14 mars 2003, le tribunal de grande instance d’Évry a condamné civilement un pharmacien biologiste à verser à l’une de ses patientes la somme de 13 500 E à titre de dommages et intérêts et à la Caisse primaire d’assurance maladie, auprès de laquelle elle était affiliée, la somme de 9 020,86 ,, au motif qu’il a commis une maladresse constitutive d’une faute de nature à engager sa responsabilité, lors de la réalisation d’une ponction veineuse au bras gauche, qui a été à l’origine d’un hématome important ayant nécessité une intervention chirurgicale réparatrice.

Comparaisons tarifaires des actes de biologie médicale en Europe : approche économique et mode d’emploi

Si notre système de santé fut, il y a quelques années, porté aux nues selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé1, pour la qualité de ses services, il n’en va pas de même du point de vue de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) qui compare régulièrement l’efficience des systèmes de santé des pays développés.

Dividendes versés par vos SEL : un nouveau risque social !

À cette époque de l’année, la saison des dividendes est déjà bien avancée, les biologistes ayant parfaitement compris la nécessité de dissocier rémunération du travail pour leur fonction de directeur de laboratoire et rémunération du capital investi dans leurs parts de structure d’exercice libéral.