Expertises

Les marqueurs biologiques d'une atteinte tubulaire rénale

Techniques

DR

Le point sur deux grands types de marqueurs biologiques d’une atteinte tubulaire rénale : la protéinurie tubulaire et les marqueurs émergents d’insuffisance rénale aiguë et de maladies rénales chroniques.

Lire la suite...

Y aura-t-il encore des biologistes en 2030 ?

Point de vue

ipopba-iStockphoto

À l'heure de la montée en puissance du numérique en santé et des capteurs connectés, les acteurs de la profession s'interrogent sur les évolutions de la biologie médicale d'ici 2030.

Lire la suite...

Mise à jour d'une référence en microbiologie médicale

Accréditation

© DR

Une nouvelle édition du Quamic aide les laboratoires de biologie médicale à respecter les exigences des normes NF EN ISO 15189 : 2012 et NF EN ISO 22870 : 2017 dans le contexte de l’échéance des 100 % d’analyses accréditées en novembre 2020. Retour sur ce document de référence publié par la Société française de microbiologie en octobre.

Lire la suite...

Quand les mathématiques décryptent les épidémies

Grand angle

© grafjte-iStockphoto

Étude de la transmission d'agents pathogènes entre les individus, évolution de la résistance : autant d'aspects qui peuvent être étudiés par la modélisation. L'épidémie de dengue à La Réunion en est exemple marquant avant une application à l'actuelle épidémie de Covid-19?

Lire la suite...

Maîtrise des températures d'une enceinte thermostatique

Techniques

© Jean-Pierre Bouilloux et Bertrand Blanquart

Les laboratoires de biologie médicale disposent d'équipements au sein desquels la température s'échelonne entre – 80 °C et
+ 40 °C ; celle-ci peut même atteindre jusqu'à 100 °C au niveau des thermocycleurs. Tout l'enjeu de la métrologie est de veiller à la juste mesure des températures.

Lire la suite...

Prise en charge d'un évènement hémorragique sous AOD

Dans votre pratique

©N.G. Clcr : clairance de la créatinine selon la formule de Cockcroft et Gault, CCP : concentrés de complexe prothrombinique; AOD : anticoagulants oraux directs, Clcr : clairance de la créatinine selon la formule de Cockcroft et Gault, CCP : concentrés de complexe prothrombinique
Après une période de flottement concernant la place du bilan biologique dans la prise en charge d’une complication hémorragique ou la réalisation d’un acte chirurgical en urgence chez les patients sous traitement par anticoagulants oraux directs, les recommandations mises à jour intègrent des stratégies d’antagonisation combinant une prise en charge thérapeutique avec des agents hémostatiques non spécifiques, mais également spécifique grâce à la commercialisation d’un antidote du dabigatran.

Lire la suite...

Les tests syndromiques dans le diagnostic des pneumonies

Techniques

© Dr_Microbe-iStock

Identifier 34 cibles bactériennes et virales en un peu plus d'une heure chez les patients atteints d'infections respiratoires basses ? C'est possible avec le BioFire FilmArray Pneumonia plus Panel de BioMérieux. Panorama des études de performances et des perspectives de cette approche syndromique.

Lire la suite...

Optimiser la paillasse d’hématologie

Techniques

©Bogdanhoda-iStock

Limiter le nombre de lames revues inutilement, tout en s’assurant d'une entière sécurité pour le patient ? C’est l’objectif de l’étude du laboratoire Biorhin présentée lors des journées Biomed-J en mars 2019.

Lire la suite...

L'exercice de la biologie médicale vu d'ailleurs

Point de vue

De gauche à droite Henry Paridaens, Jean-Luc Dourson, Fabrice Stehlin, Smail Belazzoug

Paroles de biologistes médecins, pharmaciens ou scientifiques venus de Belgique, du Luxembourg, d'Algérie et de Suisse, à l’occasion du Congrès Biomed-J en mars 2019.

Lire la suite...

Le dosage de la calprotectine inscrit à la NABM ?

Expertises

Source : Guide des références biologiques – Biologie médicale (édition 2018)

Le dosage de la calprotectine fécale fait l’objet d’une évaluation par la HAS en vue d'une inscription à la NABM. Quelles en sont les étapes clés?

Lire la suite...

L’intérêt du dosage de la calprotectine fécale

Expertises

Source : N. Kapel, K. Amrani, K. Peoc’h, Feuillets de Biologie n°338 - Septembre 2017.

La prévalence des troubles digestifs chez l’adulte est d’environ 15 % en France. L’identification de l’étiologie en est parfois difficile. Le Pr Nathalie Kapel fait le point sur l’utilisation du dosage de la calprotectine, marqueur de l’inflammation intestinale, pour le diagnostic et le suivi des maladies intestinales.

Lire la suite...

Le suivi biologique des patients sous AOD

Dans votre pratique

*Sensibilité dépendante du réactif utilisé.; **La mesure immunologique des D-dimères n’est pas perturbée mais elle peut être diminuée par la prise d’AOD comme de tout autre anticoagulant.; PDF : Produit de dégradation de la fibrine ; AT : Antithrombine ; dRVVT : Test au venin de vipère Russel diluée ; PCa : Protéine C activée ; PS : Protéine S ; RPCA Résistance à la Protéine C activée

Après quelques années de flou concernant le rôle du bilan biologique dans le suivi des anticoagulants oraux directs, l’apport du bilan d’hémostase est maintenant établi et primordial pour améliorer la prise en charge, en particulier en cas d’hémorragie et/ou de geste invasif urgent.

Lire la suite...

La place du dosage des anticorps en vaccinologie

  Techniques

© MarianVejcik-iStock


Le Pr Odile Launay, du Centre d’investigation clinique en vaccinologie Cochin-Pasteur, est revenue sur la place du dosage des anticorps dans la stratégie vaccinale lors des dernières Journées de biologie clinique (JBC). Ce dosage n’est indiqué que dans des situations bien identifiées, en pré- et post-vaccinal.

Lire la suite...

Quelle est l’aide de la biologie dans le diagnostic de la borréliose de Lyme ?

Point de vue

© photos-iStock


Le Pr Benoît Jaulhac, responsable du Centre national de référence (CNR) des Borrelia à Strasbourg, dresse un panorama des dernières connaissances et rappelle les recommandations concernant la borréliose de Lyme transmise par les tiques, une infection très médiatisée.

Lire la suite...

Mycoplasma genitalium devient un agent d’IST émergent et multi-résistant

Recherche

Source : Présentation du Dr Sabine Pereyre, du Centre National de Référence (CNR) des IST
bactériennes au CHU de Bordeaux


Malgré une prévalence faible et un portage souvent asymptomatique, Mycoplasma genitalium, un agent d’infection sexuellement transmissible (IST) pathogène, pourrait rapidement s’avérer « intraitable ». Une forte prévalence de résistance aux macrolides est constatée, ainsi qu’une augmentation des résistances aux fluoroquinolones, voire une double résistance. De nouvelles stratégies thérapeutiques doivent être envisagées.

Lire la suite...