Quand les mathématiques décryptent les épidémies

Grand angle

© grafjte-iStockphoto

Étude de la transmission d'agents pathogènes entre les individus, évolution de la résistance : autant d'aspects qui peuvent être étudiés par la modélisation. L'épidémie de dengue à La Réunion en est exemple marquant avant une application à l'actuelle épidémie de Covid-19?

La modélisation, obtient une véritable reconnaissance dans la communauté scientifique en 1979 grâce aux articles d'Anderson et May parus dans Nature. Le concept du R0 (taux de reproduction de base) y est présenté. Selon cette idée, une épidémie se comprend par l'observation du nombre de cas secondaires créés par une personne infectée pendant sa durée infectieuse. "Dès lors que les scientifiques s'intéressent à la force d'une épidémie, il leur faut caractériser cet élément", insiste Pierre-Yves Boëlle, chercheur à l'institut Pierre Louis d'épidémiologie et de santé publique de l'université de la Sorbonne.

Quels déterminants à l'origine des épidémies ?

Le domaine de la modélisation pose des questions essentielles. Premier type de questionnement, d'ordre cognitif : quels sont les déterminants à l'origine du développement d'une épidémie ?
L'idée est de parvenir à des lois assez générales caractérisant la manière dont se transmet une épidémie. Deuxième point, tout aussi crucial : quels modèles utiliser pour faire des prédictions quantitatives ?


Retrouvez l'intégralité de cet article issu de Biologiste Infos n°104 ici

 

Agnès Bourahla-Farine