Deux tests sérologiques VIDAS® SARS-COV-2 marqués CE-IVD pour compléter les tests virologiques et confirmer le diagnostic de COVID-19

tests sérologiques

Interview avec Franck Berthier, Vice-Président de la R&D et Projet Immunoessais

“Les deux tests sérologiques automatisés VIDAS-SARS-COV-2 IgM et IgG constituent une offre unique sur le marché mondial alliant une excellente sensibilité et spécificité tout en permettant une réponse différenciée des deux anticorps. Ils sont réalisables sur tous les automates d’immunoessais de la gamme VIDAS et fournissent des résultats fiables en 27 minutes seulement. Ces nouveaux tests sérologiques devraient contribuer à une meilleure détection des patients atteints de COVID-19 dans le monde, en complément des tests RT-PCR.”

Afin de mieux appréhender l’exposition des populations au virus SARS-CoV-2, le laboratoire français bioMérieux, acteur majeur dans le diagnostic des maladies infectieuses, a mobilisé ses experts début mars 2020, pour mettre au point de nouveaux tests sérologiques. Forte de 30 ans d’expérience et d’experts engagés, il aura fallu seulement six semaines à l’équipe R&D de bioMérieux pour mettre au point des tests sérologiques fiables. Les tests VIDAS-SARS-COV-2-IgG et VIDAS-SARS-COV-2 IgM sont aujourd’hui marqués CE-IVD pour compléter ou confirmer le diagnostic de COVID-19.

Suite à la publication de l’Arrêté du 20 mai, on notera que la commercialisation des tests sérologique SARS COV-2 en France est limitée aux dispositifs marqués CE ET inscrits sur la liste publiée sur le site internet du ministère de la santé. Le test VIDAS SARS-COV-2 IgM est marqué CE et est actuellement soumis à l’évaluation du CNR. Le test VIDAS SARS-COV-2 IgG est, quant à lui, marqué CE, inscrit à la liste publiée sur le site du ministère et déjà utilisé par de nombreux laboratoires français.

Franck Berthier, responsable du département R&D Immunoessais chez bioMérieux, nous raconte le développement de ces 2 nouveaux tests dans ce contexte unique de crise sanitaire.

“La gamme VIDAS® pour détecter les anticorps contre le COVID-19”

Le département R&D immunoessais de bioMérieux possède une expertise de plus de 30 ans en immunologie. Basé à Marcy-l’Étoile, tout près de Lyon, il compte aujourd’hui 130 personnes.

« Le démarrage du projet sérologie contre le COVID-19 a eu lieu à la mi-mars », se souvient Franck Berthier, responsable du département R&D Immunoessais chez bioMérieux. Nous étions conscients que les tests sérologiques pouvaient avoir un intérêt dans la prise en charge des patients atteints de COVID-19, en complément des tests virologiques. Sur le marché, l’offre de tests rapides n’étaient pas à la hauteur de la qualité attendue par le corps médical et les biologistes.. Aussi, à la mi-mars, l’équipe R&D a décidé de se mobiliser pour fournir à nos clients, des tests sérologiques de qualité contre le COVID-19 ». En tout, une trentaine de personnes déterminées, issues du développement, du support, des biomathématiques, des biobanques, des matières premières et des achats se sont alors mobilisées, se dévouant 7 jours sur 7 pour développer ces tests en l’espace de six semaines seulement.

Il faut dire que la société bioMérieux disposait déjà de nombreux atouts pour ce faire. La majorité des matières premières nécessaires et présentes dans nos tests VIDAS® – antigènes et anticorps – sont développées et produites en interne, sur le site lyonnais. « Cela nous a assuré une grande réactivité et un contrôle de qualité accru sur les matières premières, notamment les antigènes cibles qui sont déterminants dans les tests de sérologie», explique Franck Berthier.

Quant aux automates d’immunoessais VIDAS®, « leur robustesse et leur fiabilité ne sont plus à démontrer ». Plus de 30 000 systèmes ont été installés à travers le monde et la gamme VIDAS® possède déjà plus de 30 paramètres infectieux en sérologie. « Les tests VIDAS® restent la référence sur de nombreux paramètres. La qualité est là et a été éprouvée au cours du temps, souligne le responsable R&D. Le côté innovant et pionnier des tests VIDAS® a été démontré à maintes reprises, nous étions les premiers à lancer un test HIV 4ème génération, les premiers à lancer un test automatisé de détection de l’hépatite E, encore maintenant nos équipes travaillent sur des tests Dengue qui seront bientôt les premiers tests automatisés sur le marché. ».

« En immunologie, nous maîtrisons l’ensemble du processus, du développement des matières premières à la production des tests, et tous les éléments étaient réunis pour nous permettre d’élaborer ces tests », indique le responsable R&D.

“Des tests sérologiques de détection du COVID-19 à fortes sensibilité et spécificité ”

« La première étape a été d’identifier la cible de notre test, détaille Franck Berthier. Après une analyse fine de la littérature concernant ce nouveau coronavirus et la mise en ligne de sa séquence virale début janvier par les chercheurs chinois, nous avons déterminé des sous-composants intéressants de la protéine Spike (également dénommée protéine S) qui entoure le virus ». Des études chinoises (1) avaient en effet révélé que plusieurs sous-parties de la protéine S pouvaient devenir des cibles très spécifiques contre lesquelles les anticorps neutralisants allaient se diriger.

L’équipe R&D a ensuite produit ces différents peptides spécifiques puis réalisé des essais « pour mettre en œuvre, tester et valider nos réflexions ». L’idée était de choisir les antigènes qui permettent d’obtenir le meilleur ratio entre sensibilité et spécificité dans le test sérologique.

En parallèle, et grâce à un partenariat avec les Hospices Civiles de Lyon (HCL), les hôpitaux de Paris (APHP) et notre réseau d’experts, l’équipe biobanque a pu collecter des échantillons de patients atteints du COVID-19, permettant la validation clinique de ces nouveaux tests sérologiques sur 190 échantillons de patients PCR positifs et sur 989 échantillons négatifs(prélevés avant septembre 2019) pour les IgG.

Le directeur R&D nous explique : « Nos deux tests IgM et IgG ont montré respectivement une spécificité de 99,4% et 99,9%. Quant à leur sensibilité, pour les anticorps IgM, elle était de 90,6 % à partir du 8e jour et de 100 % à partir du 16e jour après une PCR positive, et pour les anticorps IgG, elle était de 88,6 % (8e jour) et 96,6 % (15e jour) ». Des essais ont également été réalisés avec la combinaison des résultats des tests IgM et IgG. Ils ont révélé 96,4 % de sensibilité à partir du 8e jour et 100 % à partir du 15e jour.

Concrètement, les nouveaux tests sérologiques de bioMérieux se présentent sous la forme d’un kit utilisable sur tous les systèmes automatisés d’immunoessais de la famille VIDAS® (MINI-VIDAS, VIDAS PC et VIDAS 3). « Le test ne nécessite qu’un prélèvement de 100µL de sang et les résultats sont obtenus au bout de 27 minutes ». Les laboratoires pourront choisir de faire un test IgG et/ou un test IgM, les 2 tests étant compatibles (même protocole). Les réactifs sont prêts à l’emploi et tout est inclus dans le kit (les tests, le calibrateur, le contrôle positif et le contrôle négatif)

« Nous poursuivons et étendons nos études. Nous avons ainsi pu montrer la cinétique d’apparition et de disparition des anticorps après une infection révèle Franck Berthier, qui conclut : l’ensemble des équipes R&D est fière d’avoir mis à disposition de nos clients, deux tests de qualité qui permettront de mieux identifier les personnes infectées et ainsi mieux comprendre cette maladie.

“Un nouveau kit sérologique de détection du COVID-19, complémentaire aux tests virologiques"

En France, la HAS a publié début mai une première série d’indications (3) pour lesquelles les tests sérologiques pouvaient contribuer à lutter contre l’épidémie de COVID-19. « La sérologie a sa place, en complément des tests virologiques chez des personnes avec une RT-PCR négative qui présentent un tableau clinique évocateur du COVID-19. Les tests sérologiques sont aussi recommandés en rattrapage, chez les personnes symptomatiques n’ayant pas été en mesure de réaliser un test virologique, détaille Franck Berthier. Enfin, chez les personnes asymptomatiques, ces tests peuvent être utilisés pour dépister le personnel soignant, après une RT-PCR négative. »

La commercialisation des tests sérologique SARS COV-2 en France est limitée aux dispositifs marqués CE ET inscrits sur la liste publiée sur le site internet du ministère de la santé (https://covid-19.sante.gouv.fr/tests), suite à la publication de l’Arrêté du 20 mai. Le test VIDAS SARS-COV-2 IgM est actuellement soumis à l’évaluation du CNR. Ce test reste disponible pour les pays exigeant uniquement le marquage CE. Le test VIDAS SARS-COV-2 IgG, quant à lui, est marqué CE et est inscrit à la liste publiée sur le site du ministère : ce test sérologique est commercialisé en France et dans les autres pays reconnaissant le marquage CE et est d’ores et déjà utilisé par de nombreux laboratoires français.

“Des tests sérologiques VIDAS® marqués CE pour le SARS-CoV-2" « Depuis le 21 mai, les tests sont disponibles en Europe et dans les pays qui reconnaissent le marquage CE. Les laboratoires hospitaliers et privés pourront réaliser ces tests sur les systèmes de la gamme VIDAS® qui sont très présents dans les laboratoires avec plus de 30 000 systèmes installés à travers le monde ».

    Notes
  • (1) Des chercheurs chinois réalisent un état des lieux des anticorps neutralisants développés contre le virus SARS-CoV-2 https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1471490620300570
  • (2) 16 avril : publication des critères de performances des tests sérologiques par la HAS https://www.has-sante.fr/jcms/p_3179988/fr/covid-19-la-has-definit-les-criteres-pour-evaluer-la-fiabilite-des-tests-serologiques
  • (3) 2 mai : La HAS publie ses 1ères indications pour le positionnement des tests sérologiques dans la prise en charge des patients atteints de Covid-19

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3182370/fr/premieres-indications-pour-les-tests-serologiques-du-covid-19