Classement 2014 de l’Office européen des brevets : l’Inserm 6e déposant français, 1er déposant académique européen en recherche biomédicale

Recherche

Biologiste infos
Crédit photo : © Official U.S. Navy Page

L’Inserm, secondé par sa filiale Inserm Transfert, progresse encore dans le classement 2014 des déposants français de brevets établi par l’Office européen des brevets (OEB).

L’Inserm se positionne comme le 6e déposant français (toutes organisations et tous secteurs confondus), le 4e déposant européen dans le secteur « Biotechnologie » et le 5e déposant européen dans le secteur « Pharmaceutiques ».

Toujours selon le classement 2014 de l’Office européen des brevets, 227 demandes de brevets ont été déposées au nom de l’Inserm, confortant sa position par rapport aux années précédentes de premier organisme académique européen en recherche biomédicale. Au plan français, l’Inserm gagne cinq places par rapport au classement OEB 2012 (11e position en 2012, 6e place cette année). « Ce classement reflète une stratégie de recherche innovante dont la protection est l’une des pièces maîtresses pour favoriser son transfert industriel au bénéfice des patients et de la société », se félicite Yves Lévy, PDG de l’Inserm.

À l’heure actuelle, l’Inserm détient un portefeuille de brevets de 1279 familles de brevets (+102% depuis 2006). Inserm Transfert, qui est en charge de la stratégie de la propriété intellectuelle de l’Inserm, de la gestion et de la commercialisation du portefeuille a rédigé et déposé en 2014 plus de 50 % des demandes de brevets et licencié 26,5 % du portefeuille auprès de partenaires industriels français et mondiaux (grands groupes industriels en santé, ETI, PME ou start-ups). « Le portefeuille très diversifié de l’Inserm, qui couvre les grands domaines pathologiques avec des applications en diagnostic et développement thérapeutique, constitue un vivier d’opportunités pour les partenaires industriels à des stades précoces de l’innovation. Ceci explique en grande partie la position actuelle de l’Inserm dans le classement de l’OEB », commente Pascale Augé, Présidente du Directoire d’Inserm Transfert.

D'après un communiqué de l'Inserm