Première implantation mondiale de cellules cardiaques dérivées de cellules souches embryonnaires humaines

Avancée

Biologiste infos
Crédit photo : Ian-Woolf

Madame Geneviève Fioraso, Secrétaire d’état à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, se réjouit de la première implantation mondiale de cellules cardiaques dérivées de cellules souches embryonnaires humaines, dans un communiqué diffusé vendredi 16 janvier 2015.

Cette avancée prometteuse, destinée à traiter des insuffisances cardiaques sévères, a été présentée aux 25èmes Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie. La greffe, couplée à un pontage coronaire, a été réalisée à l’Hôpital Européen Georges Pompidou, dans le cadre d’un essai clinique promu par l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, grâce au travail d’équipes de l’AP-HP, de l’Inserm et des Universités Paris-Descartes et Paris-Diderot.

La secrétaire d’Etat tient à saluer l’engagement et les travaux des professeurs Philippe Ménasché, Michel Pucéat et Jérôme Larghero et les équipes de l’AP-HP, de l’INSERM et des universités Paris Descartes et Paris Diderot.

La loi du 6 août 2013, défendue par Geneviève Fioraso pour le Gouvernement, qui a autorisé la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires, permet de faire avancer les travaux des chercheurs français et faciliter la mise en place d'essais cliniques. Tout l’enjeu de cette loi, très attendue par la majorité des chercheurs, est de faciliter les recherches très prometteuses, qui constitueront à terme une véritable révolution thérapeutique dans des champs médicaux très divers, tels que la réparation tissulaire, le traitement de maladies génétiques et du cancer.

D'après un communiqué du Ministère de l’Enseignement supérieur et à la Recherche

La rédaction