Clever-Peptide ou le traitement expérimental du cancer du sein triple négatif par un peptide innovant

Recherche

Biologiste infos
Crédit photo : DR

L’Institut Curie et Gustave Roussy s’associent pour mener à bien le projet Clever-Peptide. Il vise au développement d’un peptide anticancer innovant, en premier lieu pour le traitement du cancer du sein triple-négatif, et son biomarqueur compagnon prédictif de l’efficacité du traitement.

Labellisé par le pôle de compétitivité Medicen Paris Région, ce projet collaboratif vient de décrocher un financement de 2,9 M€ de Bpifrance et de la Région Ile-de-France.

Porté par PEP-Therapy, société de biotechnologie qui développe des thérapies ciblées peptidiques en oncologie, le projet Clever-Peptide s’appuie sur une technologie brevetée de peptides bi-fonctionnels, pénétrants et interférents pour développer le peptide thérapeutique PEP-010, et son biomarqueur compagnon jusqu’à la preuve de concept clinique.

PEP-010 entraîne la mort des cellules tumorales sans que les cellules saines ne soient affectées. Le peptide a démontré son efficacité anti-tumorale sur des modèles précliniques prédictifs des essais cliniques, ainsi que son innocuité sur l’animal. Par ailleurs, des biomarqueurs compagnons prédictifs de l’efficacité du traitement ont été identifiés et brevetés. Ils pourraient permettre d’identifier les patients susceptibles de répondre au traitement.

« On observe un renouveau des peptides comme solution thérapeutique efficace et en particulier comme thérapie ciblée. Notre technologie en est la preuve », a déclaré Antoine Prestat, Président co-fondateur de PEP-Therapy. Les peptides agissent comme des navettes intelligentes, en pénétrant au cœur de la cellule pour délivrer un actif qui bloque spécifiquement des cibles impliquées dans des mécanismes pathologiques. Ils agissent de manière ciblée, sans altérer les mécanismes physiologiques, limitant ainsi les risques de toxicité.

Les études de toxicologie réglementaire sont en cours, dernière étape avant les essais cliniques de Phase I/II. Ils seront réalisés à l’Institut Curie et à Gustave Roussy, avec des patients atteints de cancers en situation d’impasse thérapeutique, et en premier lieu de cancer du sein triple-négatif.

« Ce projet est l’exemple type de ce qu’est l’essence de l’Institut Curie, avec une molécule développée au centre de recherche de l’Institut Curie dans le Laboratoire d’Investigation Préclinique, et un essai de Phase I de première administration chez l’homme qui sera réalisé au sein de l’ensemble hospitalier de l’Institut Curie au sein du D3i (Department of Drug Development and Innovation) », se réjouit le Pr Christophe Le Tourneau, responsable du D3i au sein de l’Institut Curie, et qui travaille sur le projet depuis plusieurs années et sera l’investigateur coordinateur de l’essai clinique. « Nous nous réjouissons du financement du projet Clever-Peptide qui donne une nouvelle dimension à la collaboration que l’Institut Curie a développé au cours des dernières années avec PEP Therapy, une spin-off de l’Institut », ajoute Amaury Martin, Directeur Valorisation et Partenariats Industriels de l’Institut Curie. Et Isabelle Pelletier-Bressac, Directrice de Gustave Roussy Transfert, la filiale de valorisation de Gustave Roussy de renchérir : « Le projet Clever-Peptide est un nouvel exemple de l’engagement de Gustave Roussy dans les partenariats industriels de recherche et d’innovation, en particulier avec les jeunes sociétés de biotechnologie en santé telle que PEP-Therapy ».

La rédaction