Les récepteurs des lymphocytes T confèrent une haute avidité aux cellules CD4 des patients contrôleurs du VIH

Recherche

Biologiste infos
Crédit photo : martynowi_cz-istock

Les rares patients qui sont en mesure de contrôler spontanément la réplication du VIH en l'absence de thérapie – les HIV Controllers - montrent des signes d'une réponse immunitaire cellulaire particulièrement efficace. Pour identifier les déterminants moléculaires qui sous-tendent cette réponse, les chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm ont caractérisé le répertoire des récepteurs des cellules T (TCR) et ont détecté que chez les patients, les cellules immunitaires T CD4+ ont la capacité de reconnaître des quantités minimes de virus.

Ces résultats sont publiés dans The Journal of Clinical Investigation.

L'étude des HIV Controllers a été rendue possible grâce à leur recrutement dans la cohorte ANRS CO21 CODEX, qui rassemble les rares patients contrôleurs du VIH en France. Les chercheurs de l'équipe de Lisa Chakrabarti (unité de Pathogénie virale à l’Institut Pasteur/unité Inserm U1108), en collaboration avec Olivier Lambotte (Hôpital de Bicêtre) ont alors pu analyser les réponses des cellules T CD4+ de ces patients au niveau moléculaire. Les cellules T CD4+ des HIV Controllers sont capables, pour déclencher la réponse immunitaire anti-virale, de produire de nombreuses cytokines en réponse à de très faibles doses d’antigènes du VIH.

L'étude a révélé que ces réponses très sensibles étaient dues à l’expression de récepteurs T (TCRs) particuliers à la surface des cellules T CD4+ des Controllers. Par comparaison, ces TCRs sont rarement retrouvés chez les patients traités. Les scientifiques ont montré en particulier que les TCR ciblant Gag293, le peptide le plus conservé de la capside du VIH, partageaient fréquemment la même séquence chez les Controllers. Ces TCRs dits "publics" montrent une forte affinité pour le peptide Gag293 lorsqu’il est présenté à la surface des cellules immunitaires. C’est cette forte affinité qui est responsable de la détection très sensible des cellules infectées chez les HIV Controllers. Le transfert de ces TCRs à des cellules saines suffit à conférer les propriétés typiques des cellules T CD4+ de Controllers, avec des réponses hautement sensibles et la production de multiples cytokines.

L'ensemble de l'étude montre que l'expression de TCRs de haute affinité est associée au contrôle spontané de l'infection à VIH. Des stratégies immunothérapeutiques visant à transférer ou à amplifier ces TCRs pourraient contribuer à rétablir des réponses antivirales efficaces chez les patients ayant progressé vers la maladie.

Source : Public T cell receptors confer high-avidity CD4 responses to HIV controllers, Journal of Clinical Investigation, 25 avril 2016

La rédaction