Journée nationale de l’innovation en santé

Recherche

Biologiste infos
Crédit photo : stokkete-123RF

Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et du Droit des Femmes, organise les 23 et 24 janvier 2016 une journée destinée à « permettre à tous de découvrir les progrès réalisés dans le champ de la santé », en partenariat avec Universciences.

Le G5 santé salue une initiative tout à fait pertinente à un moment où des progrès scientifiques et technologiques considérables vont permettre d’améliorer, voire de bouleverser profondément, la prise en charge de nombreuses maladies et de nombreux patients.

Le G5 santé tient à rappeler la place prééminente dans l’innovation en santé des entreprises, dont les compétences et les investissements sont indispensables pour transformer un progrès scientifique en progrès thérapeutique. L’excellence de la recherche académique française est un immense atout mais repose aussi sur les partenariats public /privé, dont les membres du G5 santé sont un acteur majeur en France : unités mixtes de recherche avec les organismes publics comme l’Inserm, le CEA ou les grandes structures hospitalo-­‐ universitaires (HCL, APHP…), nombreuses collaborations avec des équipes françaises, notamment avec les IHU, forte implication dans les pôles de compétitivité...

Les entreprises du G5 ont élargi leurs partenariats avec différents exemples cités ci-­‐dessous :

Filiale de l'Institut Mérieux, l'un des fondateurs de l'IRT BIOASTER aux côtés de Sanofi, bioMérieux collabore avec celui-­ci pour développer conjointement de nouvelles solutions dans les domaines du diagnostic de la tuberculose, de la microbiologie ultra-­‐rapide (sans culture bactérienne), de la métagénomique pour caractériser les flores complexes et des collections de souches bactériennes.

Ipsen et le CNRS ont créé un laboratoire commun Archi-­Pex (Architectures peptidiques et formulations) en association avec le CEA et l’université de Rennes 1, fruit d’un partenariat public / privé noué en 1999. Archi-­Pex, soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche, a pour ambition d’offrir une approche pluridisciplinaire associant des équipes de recherche académique de physique et de biologie et le centre de développement pharmaceutique d’Ipsen à Dreux. L’objectif est d’innover dans le domaine de la formulation de peptides hormonaux et de réduire le temps de développement.

Le programme BioIntelligence associe Dassault Systemes, Ipsen, Pierre Fabre, Sanofi et Servier aux côtés de l’Inserm et de l’Inria et vise à la mise en place d'outils de modélisation et de simulation pour accélérer les processus de R&D.

Sanofi et l’ICAN, Institut de Cardiométabolisme et de Nutrition, s’associent et mobilisent 50 chercheurs et cliniciens pour l’étude de la cardiomyopathie hypertrophique d’origine génétique ; l’objectif est de produire des cellules cardiaques porteuses de la mutation responsable de la maladie à partir de cellules de la peau, et de mieux comprendre la maladie en recherchant des cibles thérapeutiques qui permettent d'apporter une solution médicale pour les patients.

Servier et le Synchrotron SOLEIL ont créé un laboratoire mixte dédié aux études structurales et fonctionnelles dans les domaines de recherche prioritaires du groupe. Ce laboratoire pluridisciplinaire permet d’accélérer l’identification et la caractérisation moléculaire de candidats médicaments innovants.

Guerbet est à l’origine d’HECAM (HEpatocellular CArcinoma Multi-­‐Technological), projet animé par Medicen Paris Region et piloté par GE Healthcare qui regroupe, en outre, 7 PME, l’Institut Gustave Roussy, 4 hôpitaux de l’APHP et 5 unités Inserm. Le consortium s’appuie aussi sur le CHRU de Montpellier. Ce projet a été retenu dans le cadre de l’appel à projets «Projets structurants des pôles de compétitivité» (PSPC) du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA), porté par Bpifrance. L’objectif du projet HECAM est de structurer une filière industrielle de santé pour proposer à la communauté médicale, à court terme, un ensemble de solutions intégrant de nouveaux tests diagnostiques (biomarqueurs, mesures physiques et imagerie) et des nouvelles thérapies interventionnelles efficaces.

Le développement des partenariats de recherche public / privé est par ailleurs l’un des axes prioritaires du Comité Stratégique de Filière Santé, auquel le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche participe activement.

Le G5 santé attire vivement l’attention de la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé pour que cette innovation multi-­‐formes soit évaluée dans des délais beaucoup plus courts, pour permettre aux patients d’en bénéficier plus tôt alors que l’administration peine à suivre ce mouvement dynamique.

Marc de Garidel, Vice-­Président du Comité Stratégique de Filière Santé et Président du G5 Santé, a déclaré : « Le G5 santé salue l’accélération de l’innovation dans les industries de santé mais déplore l’incohérence de la politique du gouvernement, avec un soutien appuyé en amont, notamment grâce au CIR et aux aides aux start-­‐ups, mais de grandes difficultés ensuite pour accéder au marché. Trop de start-­‐ups ayant développé des produits de santé sur des brevets français n’ont ensuite pas accès aux achats hospitaliers et finissent par traverser l’Atlantique. Il y a urgence en la matière pour les patients qui en ont besoin et pour continuer à développer ce secteur d’activité à forte valeur ajoutée. ».

La rédaction

Informations produits

Keensight Capital investit dans BYG4lab
Keensight Capital investit dans BYG4lab

BYG4lab

©ipopba-istock

Keensight Capital acquiert une participation majoritaire dans BYG4lab, aux côtés de l'équipe de direction et d'IRDI Capital Investissement.

Minimiser les erreurs pré-analytiques
Minimiser les erreurs pré-analytiques

Beckman Coulter et Smart4Diagnostics

©Beckman Coulter et Smart4Diagnostics

Beckman Coulter et Smart4Diagnostics s’associent pour proposer une solution de surveillance des étapes pré-analytiques et ainsi diminuer le risque d’erreur.

Dépistage du HPV en auto-prélèvement
Dépistage du HPV en auto-prélèvement

Roche

©Roche

Roche lance un dispositif d’auto-prélèvement vaginal pour le dépistage HPV dans les pays qui reconnaissent le marquage CE.

Stratégie

L'exclusion d'un associé dans les SEL : complexités procédurales
11 Juil 2022 15:00L'exclusion d'un associé dans les SEL : complexités procédurales

Législation

©sesame-istock

Un arrêt récent de la Chambre commerciale de la Cour de cassation vient semer le doute sur les règles applicables en cas de procédure d'exclusion d'un associé dans une société d'exercice libéral (SEL). Décryptage.

Les laboratoires continuent à travailler plus pour moins cher !
27 Jui 2022 16:01Les laboratoires continuent à travailler plus pour moins cher !

Repères

Ces statistiques sont tirées de la base de données Biol'AM générées en Open Data par l'Assurance maladie

La part des analyses Covid-19 atteint 42 % du CA des laboratoires privés en 2022. Le nombre d'actes hors Covid sur 2022 est en augmentation par rapport à 2021, ce qui se traduit bien par une hausse des dépenses dans le public mais, aussi, paradoxalement par une baisse dans le privé… Le point avec notre analyse des données l'Assurance maladie sur 2021 et le premier trimestre 2022.

 [ ... ]

Informatique de laboratoire : les chantiers majeurs en 2022
13 Jui 2022 10:11Informatique de laboratoire : les chantiers majeurs en 2022

Numérique

©metamorworks-istock

Les deux années de pandémie ont plus que jamais montré le rôle de pilier de la biologie dans le sujet du numérique en santé. L'avenir de SI-DEP, le Ségur, le référentiel national d'identitovigilance… Bruno Gauthier, trésorier de la Société française d'informatique de laboratoire (SFIL), fait le point sur les enjeux de 2022.

Expertises

Génomique du sport, outil pour la performance et la prévention
20 Juil 2022 09:25Génomique du sport, outil pour la performance et la prévention

Innovation

Getty Images/iStockphoto - Bigpra

La génomique du sport prend de plus en plus de place au sein des grandes fédérations sportives. Ses applications sont larges dans l'accompagnement des sportifs de compétition, de l'entraînement personnalisé à la prévention des blessures et des décès prématurés.

Comment améliorer le dépistage de la MRC ?
15 Juil 2022 10:36Comment améliorer le dépistage de la MRC ?

Prévention, guider le dépistage

Getty Images/iStockphoto - metamorworks

Les maladies rénales chroniques (MRC) touchent en France 6 millions de personnes par an. Ce sont des maladies silencieuses : seules les analyses sanguines et urinaires peuvent les identifier. Défaut d'information, inertie… Le dépistage reste insuffisant mais de plus en plus d'actions voient le jour pour y remédier.

Émergents urinaires : présents au-delà des infections basses
30 Jui 2022 08:49

Cas clinique

Getty Images/iStockphoto - jarun011

Lors de l'urétérostomie d'un homme de 74 ans, le chirurgien suspecte une infection fongique devant la présence de filaments blanchâtres. L'analyse bactériologique révèle l'existence  de deux germes urinaires émergents.