Ces postes les plus recherchés...

Nouveau baromètre Jobintree 2013

Biologiste infos
alt

PARIS, 17 janvier 2013 - Le site emploi Jobintree.com (voir ce site) a publié son nouveau baromètre des métiers, établi sur le dernier trimestre 2012. S'y trouve un palmarès des métiers pour lesquels les candidats ont le plus de mal à trouver un emploi. Au dixième rang de celui-ci figure le métier de laborantin.

Le site emploi Jobintree.com étudie plus de 25 000 offres d'emploi et 500 000 actes de candidatures via son site. Grâce à une organisation plus précise des annonces depuis septembre 2012, le site a pu mettre en évidence un palmarès des métiers qui génèrent de nombreuses candidatures alors même qu'il y a peu d'opportunités de recrutement.

Parmi ces emplois se trouvent des métiers considérés comme peu qualifiés, des fonctions d'employés, essentiellement dans les services mais aussi des professions "à la mode".

Le palmarès des métiers où les opportunités de recrutement sont faibles

Voici les postes qui ont recueilli le plus de candidatures par offre entre octobre et décembre 2012 :

1) Hôtesse de caisse

2) Secrétaire

3) Assistante RH

4) Vendeur

5) Agent d'entretien

6) Animateur

7) Chef de rang

8) Magasinier

9) Secrétaire comptable

10) Laborantin

Le métier de laborantin figure au 10e rang de ce palmarès, avec 196 candidatures par annonce, juste entre le métier de secétaire comptable (227 candidatures par annonce) et celui de juriste (147 candidature par annonce).

Limiter le nombre de formations menant au diplôme de technicien de laboratoire

Aujourd'hui, une dizaine de diplômes permettent d'exercer le métier de technicien de laboratoire. "Nous sommes la seule profession d'auxiliaires médicaux où il y a encore autant de diplômes possibles : BTS, DUT, capacité du Conservatoire des arts et métiers...", a énuméré Evelyne Psaltopoulos, présidente de l'Association française des techniciens de laboratoire médical (AFTLM), lors des Journées internationales de biologie. "L'idéal serait d'aboutir à un seul diplôme, mais en limiter le nombre aiderait déjà beaucoup", poursuit-elle.

Entamée en 2010, la réingénierie du diplôme de technicien de laboratoire est en cours. Le but ? Inscrire les diplômes au répertoire national des certifications professionnelles et offrir une meilleure lisibilité européenne du diplôme. "En 2012, ce n'est toujours pas sur les rails et les techniciens de laboratoire médical devront sûrement patienter quelques années de plus", a déclaré Mme Psaltopoulos.

TMN et EC

Crédit photo: © Jobintree.com