Appel au dialogue

Profession

©Vadim Sazhniev-istock

Les biologistes médicaux annoncent la suspension temporaire de la grève suite à la réception d’un courrier de Thomas Fatôme et demandent une réunion de travail urgente avec les autorités.

Les LBM reprennent leurs activités ce jeudi 17 octobre après trois jours de grève suivie par 95% des laboratoires de ville selon l’Alliance de la Biologie Médicale (ABM)*.  Cette décision fait suite à la réception par les laboratoires d’un mail de Thomas Fatôme, directeur général de la Cnam (Caisse nationale de l’Assurance Maladie), dans lequel ce dernier « propose des économies de 250 millions d’euros dans le PLFSS 2023 mais exclut toute volonté de sa part de les pérenniser en 2024, 2025 et 2026 » détaille l’ABM dans un communiqué daté du 14 novembre. « C’est la première fois qu’il nous indique ne pas avoir l’intention de procéder à des baisses pérennes de la valeur de nos actes » insiste l’ABM. En conséquence, les représentants de la profession demandent la tenue d’une réunion de travail en urgence avec M Gabriel Attal, ministre délégué chargé des Comptes publics, François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention et Thomas Fatôme afin de discuter de leur proposition d’une contribution exceptionnelle à hauteur de 250 millions d’euros en 2023 et de la négociation d’un nouvel accord triennal pour 2024-2026. « Nous nous réjouissons de cette nouvelle position qui réouvre la porte aux discussions que nous demandons depuis plusieurs semaines au gouvernement et à la Cnam » souligne l’ABM. En revanche, si cette réunion n’avait pas lieu, l’ABM annonce son attention de reprendre le mouvement de grève « pour une durée indéterminée ».

*LAlliance de la Biologie Médicale (ABM) fédère les représentants syndicaux Biomed, SDB, SLBC, SNMB et les réseaux de laboratoires Biogroup, Cerba HealthCare, Eurofins, Inovie, LBI, Synlab, et Unilabs.

 

N.B-S.