Maintien de l’obligation vaccinale pour les soignants

Covid-19

©Alernon77-istock

Suite à une saisine ministérielle, la HAS se prononce en faveur du maintien de l'obligation vaccinale des personnels exerçant dans les établissements de santé et médico-sociaux.

Le 15 juillet 2021, la HAS (Haute Autorité de Santé), avait estimé que « la couverture vaccinale des professionnels de santé, et plus largement de ceux qui ont des contacts fréquents et rapprochés avec des personnes vulnérables, revêtait un enjeu éthique autant que de santé publique ». A l’heure de la septième vague et des incertitudes sur la suite de l’épidémie, la HAS a rendu un avis favorable « au maintien de l’obligation de vaccination contre la Covid-19 des personnels exerçant dans les établissements de santé et médico-sociaux » le 22 juillet 2022. Cet avis fait suite à une saisine du ministre chargé de la Santé. « La survenue d’effets indésirables graves après vaccination contre la Covid-19 est extrêmement faible. Les données de sécurité et d’efficacité en vie réelle des vaccins contre la Covid-19 autorisés en France sont donc en faveur de la vaccination en contexte Omicron » affirme la HAS.
Alors que le sous-lignage BA.5 du variant Omicron est majoritaire en France, la HAS avait déjà recommandé le 13 juillet une intensification de la campagne de rappel des plus de 60 ans et préconisé une dose de rappel additionnelle pour les personnes les plus vulnérables : personnes de plus de 60 ans, adultes de moins de 60 ans identifiés comme étant à risque de forme grave de la maladie, et femmes enceintes, dès le 1er trimestre de grossesse.
Selon les données de Santé Publique France, près de 20% de la population n’est pas encore vaccinée au 20/07/2022 (dont 10,6% des plus de 80 ans). La quasi-totalité des personnels soignants libéraux (97,7%) ont reçu une primo vaccination complète au 20 juillet 2022 (et 88% avec dose de rappel). 94% des professionnels en Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou USLD (unités de soins de longue durée) ont reçu une primo-vaccination complète (et 80% avec dose de rappel).

N.B-S.