Vaccination : les biologistes médicaux oubliés ?

Profession

©AtlasStudio-istock

Plusieurs décrets et arrêtés parus le 21 avril élargissent les compétences vaccinales des infirmiers, sages femmes et pharmaciens d’officine. Les représentant de la profession appellent le ministère des Solidarité et de la Santé à inclure les biologistes médicaux et leurs réseaux de laboratoires dans la stratégie nationale de vaccination.

Deux décrets et quatre arrêtés1 parus le 21 avril et entrés en application le 24 définissent les modalités de réalisation de quinze vaccinations qui peuvent désormais être pratiquées par les infirmiers, sage-femmes et pharmaciens d'officine. Ces mesures font suite aux recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) du 28 janvier 2022 et sont concomitantes à la sortie du nouveau calendrier vaccinal du ministère des Solidarités et de la Santé. Les pharmaciens d’officine (sur ordonnance), les infirmiers et les sages-femmes (sans prescription médicale préalable) peuvent ainsi administrer quinze vaccins aux personnes de plus de 16 ans : vaccination contre la grippe saisonnière, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les papillomavirus humains, les infections invasives à pneumocoque, le virus de l'hépatite A, de l'hépatite B, les méningocoques de sérogroupes A, B, C, Y, W, et la rage. Les sages-femmes peuvent également pratiquer ces vaccinations chez les femmes enceintes, les nouveau-nés et leur entourage.
Les représentants de la profession2, syndicats, conseil national professionnel de biologie médicale, sociétés savantes et Ordre national des pharmaciens dénoncent « l’oubli » des biologistes médicaux dans cette liste, dans un communiqué daté du 28 avril 2022.« Dans le contexte de la Semaine Européenne de la Vaccina9on, les représentants de la profession alertent le Ministère de la Santé et la Haute Autorité de Santé : il ne faut pas exclure les professionnels des laboratoires de la stratégie vaccinale ! » préviennent-ils. Les Biologistes médicaux sont pourtant associés à la vaccination contre le Covid-19 depuis le 7 juillet 2021. « Nous avons les ressources pour sensibiliser et vacciner la population, notamment pour limiter les complicationsprovoquéesparlepapillomavirusetpourdiminuerlamorbi-mortalitédes épidémies de grippes hivernales. Rappellent les représentants de la profession, avant d’appeler le Ministère de la Santé à prendre conscience de limportance dinclure les biologistes médicaux et leurs réseaux de laboratoires dans la stratégie nationale, et à rédiger un arrêté ou un décret en ce sens ».

1Décret n° 2022-610 du 21 avril 2022 relatif aux compétences vaccinales des infirmiers et des pharmaciens d'officine ; Décret n° 2022-611 du 21 avril 2022 relatif aux compétences vaccinales des sages-femme ; Arrêté du 21 avril 2022 modifiant l'arrêté du 1er mars 2022 fixant la liste des vaccinations que les sages-femmes sont autorisées à prescrire et à pratiquer ; Arrêté du 21 avril 2022 fixant la liste des personnes pouvant bénéficier des vaccinations administrées par un infirmier ou une infirmière, sans prescription médicale préalable de l'acte d'injection ; Arrêté du 21 avril 2022 fixant la liste des vaccins que les pharmaciens d'officine sont autorisés à administrer en application du 9° de l'article L. 5125-1-1 A du code de la santé publique et la liste des personnes pouvant en bénéficier ; Arrêté du 21 avril 2022 fixant la liste et les conditions de vaccinations donnant lieu à la tarification d'honoraire dû au pharmacien d'officine en application du 14° de l'article L. 162-16-1 du code de la sécurité sociale.
2Dr Lionel Barrand, président Les Biomed (les Biologistes Médicaux) ; Pr Bruno Baudin, président de la FNSBPHU (Fédération Nationale des Syndicats de Praticiens Biologistes Hospitaliers et Hospitalo-universitaires), Pr Jean-Paul Feugeas, président du SNMB-CHU (Syndicat National des Médecins Biologistes des CHU), Pr Jean-Gérard Gobert, président d’honneur de la FNSBPHU, Dr Carole Poupon, présidente du SNBH (Syndicat National des Biologistes des Hôpitaux), Pr Jean-Luc Wautier, président d’honneur du SNMB-CHU ; Dr Isabelle Aimone-Gastin, présidente du CNP (Conseil National Professionnel) de biologie médicale ; Dr Florence Brugnon, présidente du BLEFCO (Fédération Nationale des Biologistes des Laboratoires d'Etudes de la Fécondation et de la Conservation de l'œuf), Pr Claire Lafrasse-Rodriguez, présidente du CNMM (Collège National de Médecine Moléculaire), Pr Vincent Sapin, Président de la SFBC (Société Française de Biologie Clinique), Pr Franck Sturtz, président du CNBBMM (Collège National de Biochimie et de Biologie Moléculaire Médicale) ; Dr Philippe Piet, président section Biologie Médicale de L’Ordre national des pharmaciens.

N.B-S