Le rachat de Bio Pôle Antilles par Inovie autorisé sous conditions

La vie du réseau

©BernardaSv-istock

L’Autorité de la concurrence autorise le rachat de la société Bio Pôle Antilles par le groupe Inovie à condition que ce dernier renonce à son projet de prise de participation minoritaire dans le capital de Synergibio, unique concurrent privé de Bio Pôle Antilles en Guadeloupe et à Saint-Martin.

Le groupe Inovie, qui exploite un réseau de plus de 400 laboratoires implantés pour l’essentiel dans la moitié sud de la France, en Île-de-France et à La Réunion, a informé L’Autorité de la concurrence de son intention d’une part de racheter la société Bio Pôle Antilles constituée de 14 laboratoires, dont deux à Saint-Martin, un à Saint-Barthélemy et onze en Guadeloupe, et d’autre part de procéder à l’acquisition d’une participation minoritaire dans le capital de la société Synergibio, unique concurrent privé de Bio Pôle Antilles en Guadeloupe et à Saint-Martin. Dans un communiqué publié 27 avril, l’Autorité de la concurrence considère que le rachat de Bio Pôle Antilles « ne porte pas atteinte à la concurrence sur les marchés de l’approvisionnement auprès des fournisseurs et sur ceux des examens de biologie médicale de routine au niveau national ». En revanche, elle considère que l’association de ce projet avec une prise de participation minoritaire non contrôlante dans le capital de la société Synergibio « était susceptible de porter atteinte à la concurrence sur le marché des examens de biologie médicale de routine en Guadeloupe et à Saint-Martin », et notamment à « entraîner une augmentation des prix ou une baisse de la qualité sur le marché des examens de biologie médicale de routine », de « permettre à Inovie d’obtenir des informations sur son principal concurrent », et de « verrouiller toute possibilité d’entrée d’un autre groupe privé concurrent dans le capital de Synergibio et plus généralement sur le marché des examens de biologie médicale de routine en Guadeloupe et à Saint-Martin ». En conséquence, l’Autorité de la concurrence autorise le rachat de de la société Bio Pôle Antilles par le groupe Inovie à condition que ce dernier respecte son engagement de renoncer à toute prise de participation dans le capital de la société Synergibio, pour une durée de dix ans.

N.B-S