Atlas des SIH : 79% des CHU et CHR disposent d’une solution de gestion de laboratoire

Etablissements de santé

La Direction générale de l'offre de soins (DGOS) a publié huitième édition de son Atlas des SIH (système d'information hospitaliers), qui revient sur l’information des établissements de santé et l’atteinte des indicateurs Hôpital numérique.

Cet Atlas a été réalisé à partir des données de l'observatoire des systèmes d’information de santé (oSIS), rempli en 2020 par 2 653 établissements de toute taille et de toute nature juridique (84% des établissements français). Il revient, entre autres, sur le déploiement et l’usage des systèmes d'information hospitaliers et sur l’offre industrielle.
Ces données montrent que, concernant le système d’information des laboratoires de biologie médicale (SGL), les CHU (centres hospitaliers universitaires) et CHR (centres hospitaliers régionaux) sont équipés à 79%. 5% ont un projet en cours. 11% de ces établissements se disent non concernés par ce sujet. La moitié des centres de lutte contre le cancer (52%) ont achevé le déploiement de leur SGL, contre 10% pour lesquels le déploiement est en cours (et 33% se disant non concernés). Le rapport montre aussi le pourcentage élevé d’établissements qui n’ont pas de plateaux techniques de biologie et qui ont répondu « non concerné » : 84% des CH1 (CH ayant un budget < 20M€), 94% des ex-Hôpitaux locaux, 88% des centres hospitaliers spécialisés, 83% des ESPIC (établissements de santé privés à but non lucratif) et 89% de la catégorie « autres privés MCO (médecine, chirurgie et obstétrique) ».
Les établissements peuvent déclarer le logiciel et l’éditeur utilisés pour le système de gestion de laboratoire. Sur 318 réponses, seulement 15 logiciels différents sont cités par les établissements répondants. « 90% des établissements répondants sont couverts par le top 5 des éditeurs », notent les auteurs de l’Atlas : MIPS France, Technidata, Agfa Healthcare, Inlog SAS et Medasys.

Usage des SIH dans les établissements de santé

L’Atlas mesure aussi l’usage des SIH déployés dans les établissements de santé via l’analyse de la montée en charge des indicateurs Hôpital Numérique (HN).
L’indicateur D1.3, qui concerne le « Taux de résultats de biologie structurés, produits lors d’un ACE (acte et consultation externe) ou lors du séjour du patient, consultables sous forme électronique directement depuis les services de soins et médico-techniques concernés » est atteint à 83%.
L’indicateur D2.3 est lui aussi atteint à 83%. Il s’agit du « Taux de services pour lesquels le dossier patient informatisé intègre les comptes-rendus (de consultation, d’hospitalisation, opératoires, d’examens d’imagerie), les traitements de sortie et les résultats de biologie ».
L’indicateur D3.2, « Taux de séjours disposant de prescriptions d'examens de biologie informatisées », est, lui, atteint à 75%.

Morgan Bourven