Accréditation : l’échéance approche

Profession

©BrianAJackson-istock

A partir du premier octobre, la CNBM ne sera plus en capacité d’émettre un avis sur le respect des critères définis dans l’arrêté du 8 mars 2021 pour le choix des examens représentatifs de l’accréditation des lignes de portées, alerte la DGS.

« En bref, il faut faire vite ! » résume le Syndicat des Biologistes. En effet, la CNBM (Commission Nationale de Biologie Médicale), évalue depuis le mois de juillet la conformité des déclarations selon la procédure de validation communiquée le 6 juillet dernier par la DGS à l’approche de l’échéance du premier novembre. Pour rappel, selon l’arrêté du 8 mars 2021, l’accréditation ne porte plus sur 100% de l’activité des laboratoires, mais sur un ou plusieurs examens représentatifs des lignes de portée. Cependant, à partir du 1er octobre, la CNBM ne sera plus en capacité d'émettre les avis sur le respect des critères défini définis dans l’arrêté du 8 mars 2021 pour le choix des examens représentatifs de l’accréditation des lignes de portées, et examinera uniquement la conformité des réponses apportées aux avis réservés avec envoi aux laboratoires concernés de l'avis définitif avant le premier novembre 2021. « En conséquence, sans transmission en temps utile du formulaire de déclaration des examens représentatifs accompagné de la liste exhaustive des examens réalisés par le LBM, les LBM concernés s’exposerons à déclarer des examens représentatifs qui ne respecteront pas les termes de l’arrêté » prévient la DGS (direction générale de la santé)dans une lettre adressée aux présidents des syndicats de la profession.

NBS