Un malus si le criblage n’est pas réalisé

Covid-19

©Drazen Zigic-istock

Suite à un arrêté publié le 18 juillet au Journal Officiel, un malus sera dès à présent appliqué lorsque qu’un test RT-PCR de dépistage de la Covid-19 positif ne sera pas suivi d’une PCR de criblage.

Depuis janvier, la réalisation d’une PCR de criblage est obligatoire après chaque test RT-PCR de dépistage du Sars-CoV-2 positif. Dorénavant, un malus sera appliqué si cette PCR de criblage n’est pas réalisée. Ainsi, l’arrêté du 17 juillet 2021 modifiant l'arrêté du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire et l'arrêté du 12 décembre 2020 portant modification des conditions de remboursement de l'acte de détection du génome du SARS-CoV-2 par amplification génique précise que « la cotation est minorée par la valeur B100 lorsqu'un test positif au SARS-CoV-2 ne fait pas l'objet d'un criblage ». Le SDB (Syndicat des Biologiste) conseille « aux laboratoires qui ne font pas le criblage de le transmettre à un confrère qui le fait : dans ce cas, le premier laboratoire ne se voit pas appliquer de malus tandis que le second sera également réglé » et rappelle que « le but des autorités est vraiment d’obtenir le criblage de tous les tests positifs pour maintenir une surveillance serrée de l’évolution du virus ».

NBS