La FNSIP-BM dit non à la prolongation du semestre

Covid-19

©kupicoo-istock

Les internes en pharmacie et biologie médicale sont unanimement défavorables à la possibilité d’allonger le semestre en cours d’un mois, arguant notamment d'un manque d'anticipation.

 « Cette mesure n’est ni adaptée, ni justifiée ! » soutien la FNSIP-BM (Fédération Nationale des Syndicats d’Internes en Pharmacie et Biologie Médicale) dans un communiqué publié vendredi 2 avril. Consultée avec autres les fédérations représentants les étudiants en santé par le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’enseignement la réponse a été sans appel. « Nous avions soutenu cette mesure lors de la première vague, mais cette fois ci, les internes ne l’acceptent pas » affirment leurs représentants. Parmi les raisons de ce refus, figurent notamment l’absence d’anticipation de la part des ministères, et l’épuisement psychologique des internes. « Nous ne comprenons plus les ajustements d’urgence alors que la crise a débuté il y a plus d’un an » ajoutent-t-ils. « Nous demandons donc des procédures de réaffectation moins lourdes », afin d’éviter « de mettre en place un changement de semestre pour plus de 35 000 internes » conclu la FNSIP-BM.

NBS