Incitations à la vaccination des soignants

Covid-19

Courtney Hale-istock

Les ordres des professionnels de santé appellent tous les soignants à se faire vacciner contre le coronavirus. L’Académie nationale de médecine prône l’obligation.

Seulement 40% des personnels des Ehpad et 30% des soignants en établissements hospitaliers et de ville ont reçu au moins une dose du vaccin à ce jour, selon le gouvernement. « C’est beaucoup trop peu » s’exclament les ordres des professionnels de santé (médecins, sages-femmes, infirmiers, chirurgiens-dentistes, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues et pharmaciens) dans un communiqué diffusé le 7 mars 2021. En tant que premiers acteurs du déploiement de la campagne de vaccination, les soignants sont les plus exposés au virus, tout en étant au contact des populations les plus fragiles. Les ordres des professions de santé appellent donc l’ensemble des soignants à se faire vacciner. « A la fois parce que cela relève de leur devoir déontologique, protéger leurs patients en toutes circonstances, et parce qu’il est impératif qu’ils puissent eux-mêmes se protéger contre le virus, ainsi que leurs proches, et freiner la propagation de l’épidémie » argumentent les institutions. Tous les professionnels de santé peuvent aujourd’hui avoir accès au vaccin, quel que soit leur âge et leur état de santé. Des doses leurs sont spécifiquement réservées.
Selon l’Académie nationale de médecine, la pandémie de Covid-19 réunit tous les critères pour l’instauration d’une vaccination obligatoire. La population des soignants est à l’origine de 34% des cas groupés d’infections nosocomiales à SARS-CoV-2. C’est une des raisons, pour lesquelles la vaccination contre la Covid-19 est immédiatement accessible pour les professionnels de santé. « En dépit de cette facilité, les taux de couverture vaccinale chez les médecins, les infirmières, les aides-soignants et les professionnels exerçant dans les Ehpad restent insuffisants, comparables à ceux relevés contre la grippe » s’inquiète l’Académie.
« Dans la situation épidémiologique actuelle qui reflète un équilibre instable entre les mesures de restriction, la progression des variants du SARS-CoV-2 et l’extension progressive de la couverture vaccinale, la vaccination de masse représente le principal levier d’action contre le Covid-19. La vaccination systématique des professionnels de la santé, devenue prioritaire, ne saurait être considérée comme facultative » argumente-t-elle.
Considérant que l’hésitation vaccinale est éthiquement inacceptable chez les soignants, l’Académie nationale de médecine recommande de rendre obligatoire la vaccination contre la Covid-19 pour tous les professionnels de santé exerçant dans le secteur public ou libéral, dans les établissements de santé et dans les EHPADs, ainsi que pour les auxiliaires de vie pour personnes âgées.
« Cette vaccination massive des soignants doit être complétée par la poursuite du respect des gestes-barrières par tous et en toutes circonstances, par l’adoption par tous les Français de comportements responsables et par un déploiement rapide et efficace de la vaccination dans tous nos territoires » concluent les ordres.

JS