Les tests sur prélèvements salivaires : tout aussi sensibles ?

Covid-19

©Galina Sandalova-istock

Selon une méta-analyse publiée le 12 janvier 2021 par une équipe canadienne, les tests sur prélèvements salivaires seraient aussi sensibles que les tests sur prélèvements nasopharyngés, tout en étant beaucoup moins coûteux.

Cette méta-analyse recense 37 études incluant au moins cinq paires de prélèvements salivaires et nasopharyngés pour le diagnostic du Sars-CoV-2. En tout, 7 332 paires de prélèvements ont été comparées. Sur les 37 études, 34 ont utilisé le test de détection par RT-PCR pour le diagnostic du Sars-CoV-2. Les auteurs n’ont pas trouvé de différence statistique significative de sensibilité entre les deux types de prélèvements. Ils ont calculé que le recours aux tests salivaires permettait une économie de plus de 600 000 dollars américains pour 100 000 personnes dépistées. Moins invasif, les prélèvements salivaires pourraient remplacer les prélèvements nasopharyngés dans la plupart des populations dépistées selon les auteurs. Pour rappel, en France, les tests virologiques (RT-PCR) sur prélèvement salivaire sont recommandés par la HAS chez les personnes symptomatiques chez qui le prélèvement nasopharyngé est difficile ou impossible, selon son avis du 18 septembre 2020.

The Sensitivity and Costs of Testing for SARS-CoV-2 Infection With Saliva Versus Nasopharyngeal Swabs A Systematic Review and Meta-analysis. Mayara Lisboa Bastos, MD, Sara Perlman-Arrow, Dick Menzies, MD, Jonathon R. Campbell, PhD. Annals of Internal Medecine. 12 Janvier 2021.

NBS