Actualisation des conditions de réalisation des tests antigéniques

Covid-19

©show999-istock

Un arrêté publié le 17 novembre au JO conditionne le remboursement des tests antigéniques à l’enregistrement du résultat dans le SI-DEP et en modifie la population cible.

Les tests antigéniques de dépistage du Sars-CoV-2 sont inscrits à la nomenclature depuis l’arrêté du 17 octobre (cotation B36), et peuvent être réalisés par des médecins, pharmaciens ou infirmiers. L'arrêté du 17 novembre conditionne leur remboursement à l’enregistrement du résultat dans le système d'information national de dépistage SI-DEP, et actualise leurs conditions d’utilisation : les personnes symptomatiques en priorité, dans un délai de quatre jours après l'apparition des symptômes, puis les personnes asymptomatiques, hors personnes-contacts ou détectées au sein d'un cluster. Les conditions fixées préalablement par l'arrêté du 17 octobre pour les personnes symptomatiques (âgées de moins de 65 ans et ne présentant aucun risque de forme grave de la Covid-19, lorsque le résultat du test RT-PCR ne peut être obtenu dans un délai de 48 heures) sont supprimées. Toutefois, chez les personnes de 65 ans et plus ou qui présentent au moins un facteur de risque, tel que défini par le Haut Conseil de la santé publique, un résultat négatif doit être confirmé par un test RT-PCR. Les tests antigéniques sont également réalisables dans le cadre d’opération de dépistage collectif en cas de suspicion de cluster ou de circulation particulièrement active du virus. Enfin, le prélèvement peut être réalisé « en dehors de la zone d'implantation du laboratoire de biologie médicale », et la phase analytique « par un laboratoire dans un local présentant des garanties suffisantes de qualité et de sécurité sanitaire » sous réserve d’une simple déclaration au représentant de l’Etat dans le département.

NBS