Tests antigéniques : La section G alerte sur le risque de faux négatifs

Covid-19

©legna69-istock

La section biologie médicale de l’Ordre national des pharmaciens alerte les pouvoirs publics et les utilisateurs des tests antigéniques sur la « nécessaire prise en compte de leurs limites ».

Cette mise en garde intervient alors que plusieurs arrêtés concernant la prise en charge et l’utilisation des tests de détection antigénique du virus Sars-Cov-2 ont été publiés récemment au Journal Officiel, et vient renforcer les appels à la prudence déjà lancés par les syndicats de la profession. Le communiqué de la section G rappelle que « le risque qu’une personne identifiée comme négative soit effectivement porteuse du virus, pourrait aller jusqu’à une personne sur trois » et incite les utilisateurs de ces tests à se conformer aux indications d’utilisation de ces tests recommandées par la HAS. Pour rappel, la HAS ne recommande l’utilisation de ces tests uniquement pour « les personnes symptomatiques dans les quatre premiers jours d’apparition des symptômes lorsqu’il n’est pas possible de disposer d’un examen par RT-PCR Covid dans les 48h (hors patients à risque de développer une forme grave de la maladie) » et pour « les personnes asymptomatiques qui ne sont pas des personnes-contacts, uniquement dans le cadre de campagnes de dépistage de masse ou ciblé, à la recherche notamment d’un cluster » . De ce fait, « la section biologie médicale de l’Ordre national des pharmaciens demande aux pouvoirs publics la plus grande vigilance dans la mise en place de ce dispositif et l’établissement d’un bilan le moment venu ».

NBS