Demande de suspension des audits Cofrac

Profession

©rambo182-istock

Suite à la demande des représentants de la profession, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a confirmé oralement au SDB la suspension de tous les audits Cofrac le 27 octobre dernier.

Face à l’afflux croissant des demandes de tests et la nécessité de prioriser la santé des patients, les représentants de la profession* ont demandés au Ministre des Solidarités et de la Santé d’autoriser les laboratoires qui le souhaitent à suspendre le processus d’accréditation « au moins jusqu’à la levée de l’état d’urgence sanitaire », et « de prendre les dispositions utiles pour autoriser le cas échéant les laboratoires à dépasser le délai de 24 mois entre deux audits COFRAC sans qu’ils en soient pénalisés sur le plan réglementaire ». En effet face à la montée en puissance de l’épidémie, « la charge de travail qui pèse sur nos équipes est considérable » et, « dans ce contexte, depuis plusieurs jours de nombreux confrères témoignent de leur inquiétude et nous alertent de leur impossibilité à répondre à un audit COFRAC dans les prochaines semaines », rapportent les représentants de la profession dans le courrier adressé au gouvernement. A la suite de ce courrier, « la suspension de tous les audits Cofrac a été confirmée par Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, à la suite d’une réunion qui s'est tenue mardi soir 27 octobre » indique le SDB dans un communiqué. La profession est dans l'attente d'une confirmation écrite officielle de cet engagement.

* SJBM, SDB, section G de l’ordre des pharmaciens, FNSPBHU, FNSIP-BM, SNMB, SNMB-CHU, SLBC, SNBH.

NBS