Ordre de priorisation pour les tests RT-PCR

Covid-19

Diy13-iStock
Alors que les files d’attente continuent à s’allonger dans les laboratoires d’analyse médicale, la Direction Générale de la Santé (DGS) a diffusé fin août un communiqué listant les ordres de priorisation des tests de dépistage par RT-PCR.
En effet, pour être efficace et ainsi casser les chaînes de contamination, le dépistage doit respecter un ordre de priorité, ce dernier étant désormais défini par la DGS.
Les « examens à visée diagnostique » sont les premiers à devoir être réalisés, les personnes devant pouvoir bénéficier d’un examen dans les 24 heures et obtenir les résultats dans les 24 heures suivantes. Ainsi, les personnes qui doivent être pris en charge prioritairement dans les laboratoires en vue d’un dépistage RT-PCR sont celles présentant des symptômes compatibles avec la Covid-19 avec ou sans prescription mais après évaluation par un médecin, les personnes asymptomatiques ayant été en contact avec un cas confirmé ou probable ainsi que les personnes identifiées par l’autorité sanitaire et par l’application Stop-Covid.
Viennent ensuite les « examens à visée de dépistage autour d’une situation à risque », les personnes devant alors « pouvoir être dépistées dès qu’une disponibilité est identifiée et obtenir les résultats dans les 24 heures ». Ceux-ci concernent notamment les personnes identifiées par l’autorité sanitaire ou par la Cnam avec ou sans bon de dépistage suite à une situation à risque. Les personnes de retour d’une zone de circulation active du virus, que ce soit en France ou à l’étranger, et les professionnels travaillant dans des Etablissements et Services Médico-Sociaux (ESMS) ou dans des structures collectives d’hébergement et logements foyers sont également concernés.
Enfin, les personnes souhaitant réaliser un « examen à visée de dépistage individuel pour convenance personnelle ou à visée de surveillance épidémiologique » peuvent être dépistées mais ne sont pas prioritaires. C’est par exemple le cas des personnes voyageant vers l’Outre-mer ou vers un pays étranger imposant un test RT-PCR négatif (sauf motif professionnel impérieux et/ou mission organisée par les autorités), de celles incitées au dépistage par leur employeur ou encore de celles ayant participé à un grand rassemblement festif. A noter qu’en cas de positivité du test, le patient doit en être informé sans délai, le laboratoire devant systématiquement inciter le patient à consulter un médecin y compris en l’absence de symptômes, à s’isoler y compris au sein de son domicile et à communiquer à l’Assurance maladie les personnes contacts afin de les prendre en charge.
La liste des laboratoires de biologie médicale habilités est disponible sur le site du Ministère de la santé.
Par ailleurs, une troisième mouture du formulaire patient SI-DEP est disponible, tenant compte des retours du terrain.

PJ