Une protéine de surface spécifique

Covid-19

©fotomay-istock

La protéine Spike, protéine de surface de surface du Covid-19, posséderait une structure différente d’autres coronavirus génétiquement proches, impactant l’évolution et l’émergence du virus.

Cette protéine joue un rôle majeur dans l’entrée virale, étant responsable de l’attachement au récepteur et du processus de fusion membranaire entre l’enveloppe virale et les membranes cellulaires. Le récepteur de SARS-CoV-2, ACE2, est le même que celui utilisé par SARS-CoV (responsable du SRAS en 2002). Par des approches combinant des analyses comparatives de séquences, d’arbres phylogénétiques et des modélisations structurales, les chercheurs de Cornell University et de l’INRAE ont étudié les caractéristiques de la protéine spike de SARS-CoV-2, et ont montré que le site de clivage de la protéine spike du SARS-CoV-2 possède un insert de quatre acides aminées, absent des protéines spike de SARS-CoV et des coronavirus génétiquement proches de SARS-CoV-2. « Cette distinction, due à l’insert, a pu jouer un rôle important dans l’évolution et l’émergence du virus » indique l’Inrae.  

*Jaimes JA et al., Phylogenetic Analysis and Structural Modeling of SARS-CoV-2 Spike Protein Reveals an Evolutionary Distinct and Proteolytically Sensitive Activation Loop, Journal of molecular biology, doi: 10.1016/j.jmb.2020.04.009

NBS