Optimiser l’utilisation des données de santé

Health Data Hub

©ipopba-istock

Le Health Data Hub publie son plan stratégique jusqu’en 2022. Sa finalité ? Faire de la France « un leader de l’analyse des données de santé ».

Cette plateforme de données de santé a été définie par la loi relative à l’organisation et transformation du système de santé du 24 juillet dernier, et est effective depuis le premier décembre 2019. Cette structure reprend et élargit les missions de l’INDS (Institut National des Données de Santé) selon quatre enjeux stratégiques : décloisonner le patrimoine de données de santé et améliorer la qualité ; renforcer l’usage des données par une offre de service attractive ; positionner la France comme un leader dans l’usage des données de santé ; garantir la participation de la société civile et promouvoir les usages des données de santé.
Les objectifs sont de simplifier la cartographie, les règles d’accès, le croisement des données de santé, de favoriser l’attractivité du secteur et les innovations, et de limiter les contraintes structurelles de financement de la recherche et de la collecte de données. En pratique les principaux jalons sont posés pour jusqu’en 2022 pour les quatre enjeux stratégiques. On peut citer par exemple la création de deux prototypes d'un outil d'extraction de données et d'un service de gestion du secret de pseudonymisation dès cette année. Un congrès annuel sur l'utilisation des données de santé sera mis en place dès 2020. Par ailleurs, la "version cible" de la plateforme sera développée en 2021 et mise en œuvre en 2022.

NBS