Diminution alarmante du nombre de postes attribués à la filière IPR

Formation

©vladwel-istock

En dix ans, le nombre de postes offerts au concours national de l’internat de pharmacie donnant accès à la filière IPR (Innovation pharmaceutique et recherche) a presque été divisé par trois. Le FNSIP-BM tire la sonnette d’alarme.

La répartition des postes offerts au concours de l’internat en pharmacie est parue au Journal officiel du 16 janvier 2020. « Nous déplorons le manque de concertation concernant cette répartition » indiquent les représentants de la Fédération Nationale des Syndicats d’Internes en Pharmacie et Biologie Médicale (FNSIP-BM). En effet, si les filières biologie et pharmacie hospitalière ont bénéficié respectivement de 9 et 10 postes supplémentaires, 17 postes de moins que l’an dernier sont prévus pour la filière IPR. « Cette voie constitue pourtant un véritable vivier de jeunes (enseignants-) chercheurs multi-compétents pourvus d’une grande adaptabilité » affirme la FNSIP-BM dans une lettre de soutien à la filière. Pourtant 94% des diplômés IPR obtiennent un poste correspondant à un débouché direct de cette filière : hospitalier (21%), hospitalo-universitaire (21%), industrie pharmaceutique (21%), chercheur postdoctoral (15%) ou titulaire (8%). Ce DES (diplôme d’étude spécialisée) est « une réelle chance pour nos internes, pour les laboratoires et pour la recherche » soutiennent les représentants de la FNSIP-BM.

NBS