Pas d’accord trouvé avec la Cnam

Profession

Kuzma-istock

La dernière réunion de négociation du protocole d’accord pour 2020-2022 du 6 novembre dernier entre les syndicats et l’Assurance maladie n’a abouti sur aucun accord.

Les quatre syndicats de biologistes libéraux (syndicat des biologistes -SDB, syndicat des jeunes biologistes médicaux -SJBM, syndicat des laboratoires de biologie clinique-SLBC, syndicat national des médecins biologistes-SNMB) ont été reçu par Nicolas Revel, directeur de l’Assurance maladie pour la dernière réunion de négociation du futur accord triennal le 6 novembre dernier. En amont de cette réunion, un mouvement de grève du 22 au 24 octobre avait fédéré 93% des LBM pour protester contre les 170 millions d’économies demandées à la profession dans le cadre du PLFSS (projet de loi de financement de la sécurité sociale) 2020.
Nicolas Revel a proposé « une augmentation des dépenses de 0,25% en 2020 ; 0,50% en 2021 ; et 0,75% en 2022, ce qui est dérisoire sur trois ans au vu de l’augmentation des prescriptions de 10% par an » partage Lionel Barrand, président du SJBM.  L’Assurance maladie a ajouté à sa proposition une « possibilité de dépassement du budget de 17 millions d’euros sur trois ans, soit 6 millions d’euros par an » ajoute François Blanchecotte, président du SDB. « C’est largement insuffisant sachant que cette année nous sommes déjà à 26 millions au-dessus du budget que nous devions atteindre. Cette proposition est inacceptable » s’indigne le président du SDB. « Nous sommes très déçus et attendons que les pouvoirs publics nous fassent des propositions » déclare-t-il. Pour le moment, aucune autre réunion n’est prévue. « Nous avons sollicité un rendez-vous auprès du gouvernement, mais jusqu’à présent nous n’avons eu aucun retour » révèle Lionel Barrand. « Si aucun accord n’est trouvé, nous risquons de devoir fermer certains sites, réduire les horaires d’ouverture… et de ne plus pouvoir avancer sur les questions de maîtrise médicalisée, pertinence des actes, prévention et dépistage, DMP… ce qui serait dommageable pour tout le monde » déplore le président du SJBM. « Nous attendons un geste, non seulement dans le cadre de la négociation de l’accord, mais aussi vis-à-vis de l’accréditation » déclare-t-il.

NBS

Publicités