La grève suivie par 93% des LBM

Profession

©tma1-istock

Plus de 93% des LBM étaient en grève du 22 au 24 octobre 2019 selon les représentants de la profession, les négociations avec la CNAM continuent.

Les représentants des syndicats de biologistes libéraux associés à l’APBM (association pour le progrès de a biologie médicale) ont appelé à la fermeture totale des laboratoires les 22, 23 et 24 octobre suite à l’absence d’accord trouvé avec la CNAM lors de la réunion du 17 octobre 2019. Cette grève a été très suivie puisque plus de 93% des laboratoires de biologie médicale étaient en grève, selon les représentants de la profession. Cependant, une partie d’entre eux a été réquisitionnée par certains préfets à la demande des ARS (agences régionales de santé). « Nous avions pourtant pris beaucoup de précautions en organisant cette grève pour sécuriser le parcours de soins des patients dont les examens ne pouvaient être reportés et les situations d’urgence » rappellent les syndicats. Certaines de ces réquisitions ont pu être annulée grâce à un recours en référé, notamment en Alsace. « La multiplication de ces réquisitions abusives démontre le caractère incontournable pour la santé publique et le parcours de soin de nos sites de proximité » dénoncent les représentants de la profession. La prochaine réunion avec la CNAM est programmée le 6 novembre 2019. « Nous espérons être entendus par le Gouvernement et en particulier le Cabinet du Premier ministre que nous sollicitons pour construire des solutions d’avenir pour notre profession et pour améliorer l’accès aux soins dans tous les territoires » affirment les représentants des syndicats de biologistes médicaux, associés à la FNSIP-BM (Fédération Nationale des Syndicats d'internes en Pharmacie et en Biologie Médicale) et à l’APBM.

NBS

Publicités